Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'OPQ dévoile des chiffres

Le Québec compte maintenant plus de 10 000 pharmaciens

durée 06h00
13 juillet 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L'Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) a dévoilé qu’en date du 31 mars, la province comptait 10 019 pharmaciens, soit un seuil historique.

La demande de pharmaciens reste toutefois forte souligne l’OPQ, notamment en raison du vieillissement de la population et de l'exercice des nouvelles activités professionnelles.

Il y a actuellement 5158 pharmaciens salariés en milieu communautaire, 2008 propriétaires de pharmacie, 1853 pharmaciens en établissement de santé et 973 pharmaciens ayant une pratique non traditionnelle.

« C'est une excellente nouvelle que le seuil de 10 000 pharmaciens est atteint, affirme Bertrand Bolduc, le président de l'Ordre des pharmaciens du Québec. Il faut toutefois rester lucide, plusieurs besoins ne sont pas comblés actuellement en pharmacie, à la fois dans le milieu communautaire et en établissement de santé. Il faudra valoriser le travail en région où l'on déplore une perte de pharmaciens. Il faut renverser cette tendance rapidement. »

Alors que les besoins augmentent en matière de soins et de services pharmaceutiques et où l'impact positif du travail des pharmaciens n'est plus à démontrer, l'Ordre demande au gouvernement de prévoir une démarche de planification de la main-d'œuvre.

La pénurie de personnel en pharmacie est fortement ressentie, que ce soit du côté des pharmaciens, mais aussi des assistants techniques.

Ampleur des besoins

L'annonce de l'embauche de 200 pharmaciens dans les futures maisons des aînés et les CHSLD laisse entrevoir l'ampleur des besoins auxquels la profession sera appelée à répondre.

Selon l'Ordre, trois solutions doivent être envisagées rapidement :

1. Ouvrir davantage de places dans les deux facultés de pharmacie du Québec.

2. Augmenter le nombre d'admissions dans le programme de qualification en pharmacie, un programme destiné aux diplômés de l'étranger qui souhaitent pratiquer au Québec.

3. Accroître par diverses mesures l'offre de stage en pharmacie (formation des maîtres de stage, rémunération, accroissement du soutien dans les situations difficiles, par exemple).

« Au cours des dernières années, les pharmaciens d'ici ont vu leurs responsabilités professionnelles s'élargir, ajoute M. Bolduc. Pour favoriser l'accès à ces nouveaux services, il faudra former davantage de pharmaciens et d'assistants techniques. Il faut agir maintenant pour être prêts aux défis des prochaines décennies. »

Une profession toujours plus féminine

Le domaine de la pharmacie demeure majoritairement composé de femmes au Québec.

Pour l'année 2021-2022, l'Ordre dénombre 6688 femmes et 3331 hommes parmi ses membres, une représentation respective de 67 % et 33 %.

Dans les établissements de santé, les femmes représentent 77 % de l'effectif.

La tendance est sensiblement identique chez les pharmaciens salariés en milieu communautaire avec une répartition de 69 % de femmes.

Une parité parfaite se retrouve néanmoins chez les propriétaires (50 % de femmes et 50 % d'hommes).

La moyenne d'âge des pharmaciens est de 42 ans.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 9h45

COVID-19: peu de recours jusqu'ici aux doses de rappel de vaccination

En date de mercredi, seulement 56 % des Québécois âgés de cinq ans et plus avaient reçu une troisième dose de vaccin contre la COVID-19, une proportion inchangée depuis des mois alors que le Québec se prépare à une nouvelle campagne de vaccination avant une éventuelle autre vague  d'infections cet automne. Des responsables gouvernementaux croient ...

15 août 2022

Le réseau collégial s'apprête à vivre une rentrée marquée par le manque de personnel

À une semaine de la rentrée, la CSQ s'inquiète de voir certains cégeps incapables d'offrir certains services et même certains cours faute de personnel. La CSQ et ses syndicats affiliés du réseau collégial demande à Québec de bonifier les conditions de travail du personnel des cégeps afin de contrer une pénurie de personnel qui commence à affecter ...

11 août 2022

Les Canadiens tiennent plus à leur langue qu'à leurs autres identités

Un nouveau sondage révèle que plus de Canadiens déclarent un fort attachement à leur langue principale qu'à tout autre marqueur d'identité, y compris le pays en tant que tel. L'enquête menée par la firme Léger pour l'Association d'études canadiennes précise que 88 % des répondants ont déclaré un fort sentiment d'attachement à leur langue ...