Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Point de presse du Dr Luc Boileau

De nombreux virus respiratoires en circulation au Québec

durée 17h18
3 novembre 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
email
Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

En plus de la COVID-19, de nombreux virus respiratoires qui peuvent mener à des complications sont en circulation au Québec, et c’est pourquoi le directeur national de la Santé publique, Dr Luc Boileau a tenu à donner des recommandations lors de son point de presse livré cet après-midi.

On remarque depuis les dernières semaines une montée en flèche des cas d’hospitalisations et de personnes atteintes d’un autre virus que la COVID. Ainsi, les recommandations faites pour la COVID-19 sont également de mises pour les autres virus.

Comme l’indique le Dr Boileau, nous ne sommes pas encore dans la saison grippale, mais elle devrait survenir avant décembre. Ce qui est plus tôt qu’à l’habitude.

Il est demandé à toute personne qui est malade, qui fait de la fièvre ou qui n’arrive plus à faire ses activités quotidiennes de cesser d’aller à l’école ou au travail jusqu’à ce que les symptômes diminuent. 

De plus, lorsqu’elle se sent mieux, elle devrait, pendant une période minimale de 10 jours ou jusqu’à ce que les symptômes disparaissent, porter le masque dans les espaces publics et pratiquer la distanciation. Il faut éviter tout contact avec les personnes vulnérables.

Également, elle se doit de prévenir toute personne avec qui elle a été en contact qu’elle a été malade. 

Le directeur national ajoute que les personnes vulnérables sont également responsables de leur sécurité en portant entre autres le masque dans les espaces publics. 

Finalement, la Santé publique rappelle l’importance de garder à jour ses vaccins contre la COVID-19. Le vaccin contre l’Influenza et le pneumocoque sont fortement conseillés aux personnes à risque. 

Situation COVID-19
On a remarqué une diminution de plusieurs indicateurs, dont la transmission et les hospitalisations, et ce, dans tous les groupes d’âge. Toutefois, les 80 ans et plus recommencent à être plus infectés.

Les autorités surveillent les différends variants, dont le BQ.1.1 qui est beaucoup plus contagieux que tous les autres. 

Pour le moment, la situation n’est pas alarmante, mais il faut demeurer vigilant, prévient le Dr Luc Boileau. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Rapport de Banques alimentaires Canada: le taux de pauvreté serait sous-estimé

Le taux de pauvreté serait sous-estimé au pays, selon un rapport de Banques alimentaires Canada publié mardi. Banques alimentaires Canada estime que «le taux de pauvreté officiel du Canada ne donne pas une image complète de la faim et de l'insécurité alimentaire» au pays. L'organisation avance que 25 % des Canadiens auraient un niveau de vie ...

Hausse marquée à la DPJ des signalements pour exposition à la violence conjugale

Le nombre de signalements reçus à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) pour un motif d’exposition à la violence conjugale a plus que doublé en 10 ans, passant d'environ 8000 en 2014 à un peu plus de 17 000 en 2023. Cela représente une hausse de 14,7 % des signalements liés à l'exposition à la violence conjugale comparativement à ...

L'IA pour mieux comprendre la consommation problématique de pornographie

Une équipe internationale de chercheurs dirigée par une professeure de l'Université de Montréal a utilisé l'intelligence artificielle pour identifier des facteurs prédictifs d'une consommation problématique de pornographie. Plus de 70 scientifiques à travers le monde ont ainsi compilé leurs données de recherche pour recenser plus de 700 ...