Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COP15

Une conférence onusienne sur la biodiversité s'ouvre à Montréal

durée 09h45
6 décembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Une grande conférence internationale sur la préservation de la biodiversité mondiale s'ouvre mardi à Montréal, avec des conférenciers tels que le premier ministre Justin Trudeau et le secrétaire général des Nations Unies António Guterres.

La COP15 rassemble 196 pays pour actualiser la Convention sur la diversité biologique et est considérée comme une tentative cruciale pour parvenir à un accord mondial sur la sauvegarde des écosystèmes mondiaux et des plantes et animaux qui en dépendent.

Mary MacDonald du Fonds mondial pour la nature Canada souligne que la COP15 pourrait fournir à la biodiversité ce que l'Accord de Paris a créé pour le changement climatique: des objectifs stricts pour la préservation de la nature.

Il faut, selon elle, que tous les pays reconnaissent qu'il faut que la nature se porte mieux en 2030 par rapport à aujourd'hui.

Les diplomates ont défini 22 objectifs pour les négociations, notamment l'arrêt de la propagation des espèces envahissantes et la réduction de l'utilisation des pesticides et des plastiques.

Mais l'objectif principal sera de s'entendre sur une quantité minimale d'écosystèmes mondiaux qui devraient être protégés et conservés.

Les scientifiques suggèrent que la préservation de 30 % des terres et des océans restants du globe est essentielle pour freiner les menaces croissantes d'extinction et atteindre les objectifs internationaux de réduction des gaz à effet de serre. Ils disent que la biodiversité et le changement climatique sont étroitement liés.

Un article de 2019 dans la revue Science a conclu : «Si les tendances actuelles en matière de conversion de l'habitat et d'émissions n'atteignent pas leur maximum d'ici 2030, il deviendra alors impossible de rester en dessous de 1,5 (degrés Celsius)».

Le ministre fédéral de l'Environnement, Steven Guilbeault, a indiqué que le Canada avait quatre objectifs principaux pour l'accord final : atteindre le seuil de 30 %, inverser la perte de biodiversité d'ici 2030, fournir de l'argent aux pays en développement pour leur permettre d'atteindre ces objectifs et veiller à ce que les peuples autochtones soient pleinement impliqués.

Le ministre Guilbeault reconnaît qu'il ne sera pas facile d'atteindre ces objectifs. Il a dit que le dernier projet de convention qu'il avait vu contenait 1200 endroits où les négociateurs ne se sont pas entendus.

L'événement créera une petite ville à l'intérieur de Montréal pour les deux prochaines semaines, avec 17 000 participants inscrits et 900 journalistes accrédités pour couvrir leurs délibérations.

La conférence COP15 dure jusqu'au 19 décembre.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Québec: minorités visibles sous-représentés chez les dirigeants d'organismes publics.

Un nouveau rapport publié lundi constate que les membres des minorités visibles sont encore sous-représentés dans les postes de direction des organismes publics québécois. La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse constate que les obstacles persistent non seulement pour accéder aux emplois, mais encore davantage pour la ...

27 janvier 2023

FRAPRU: les loyers moins chers sont plus rares dans les régions métropolitaines

Ce sont les logements à plus bas loyer qui sont les plus rares dans les régions métropolitaines du Québec, selon ce qu'affirme le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) qui revient à la charge avec sa demande au gouvernement du Québec d’un financement accru de construction de nouveaux logements sociaux. Le FRAPRU signale que le ...

27 janvier 2023

Les données de la SCHL confirment que la crise du logement s'aggrave au Québec

Il est de plus en plus difficile de se trouver un logement au Québec et ceux-ci sont de plus en plus chers. Les données publiées par la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) confirment en effet que la crise du logement s’aggrave, tant en matière d’augmentation du coût des loyers que du manque criant de logements.  Bien que les ...