Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Gouvernement du Canada

Chaos des déplacements durant les Fêtes : des transporteurs aériens s'expliqueront

durée 13h00
12 janvier 2023
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par La Presse Canadienne

Les élus fédéraux siégeant à un comité parlementaire questionneront jeudi des représentants de transporteurs aériens et le ministre des Transports, Omar Alghabra, au sujet du chaos dans les déplacements en avion et en train durant la saison des Fêtes.

Il est prévu que les premières comparutions de la journée au Comité permanent des transports de la Chambre des Communes soient celles des entreprises Air Canada, Sunwing et WestJet.

Jeff Morrison, président du Conseil national des lignes aériennes du Canada qui représente notamment Air Canada et WestJet, s'attend à ce que les transporteurs se montrent disposés à améliorer leurs communications avec leurs clients quand les itinéraires de vols de ceux-ci doivent être révisés en fonction d'annulations ou de retards.

«C’est définitivement quelque chose que je crois que les lignes aériennes et les aéroports vont regarder dans un ''post mortem'' de tout ça», a-t-il dit en entrevue avec La Presse Canadienne.

«C’est très important pour les lignes aériennes de donner les informations exactes. Quand la situation était très fluide, c’était difficile d’avoir l’information (alors que les choses) étaient encore en évolution», a-t-il ajouté.

La pression est montée, au cours des dernières semaines, pour que de nouvelles mesures soient prises afin de protéger davantage les droits des passagers.

Le Règlement sur la protection des passagers aériens (RPPA), communément appelé «charte des voyageurs» prévoit déjà des dispositions en la matière qui incluent des compensations pour les consommateurs admissibles. 

Des experts et des parlementaires ont affirmé publiquement que cela est insuffisant. Plusieurs ont aussi dénoncé des délais dans le traitement de plaintes faites par des consommateurs contre des lignes aériennes en vertu de ce règlement.

Mercredi, le ministre Alghabra s'est dit ouvert à de nouvelles protections pour les voyageurs. «Est-ce que ceci est une occasion pour nous de nous pencher sur les règles ainsi que notre système afin de les renforcer, de les rendre plus clairs et plus efficaces? Absolument», a-t-il dit devant les journalistes.

Le porte-parole conservateur en matière de transports, Mark Strahl, attribue le blâme - du moins partiellement - des retards et annulations vécus par bien des Canadiens durant les Fêtes aux libéraux de Justin Trudeau.

«Les Canadiens souffrent à cause du système de transport défaillant de Trudeau et, tant que le gouvernement ne sera pas obligé de rendre des comptes afin de le remettre sur pied, les Canadiens continueront de payer le prix de leur échec», a-t-il commenté dans une déclaration écrite.

M. Morrison a, quant à lui, soutenu qu'il juge que des «améliorations» peuvent toujours être faites, mais que «le système» actuel «fonctionne» lorsqu'appelé à dire s'il croyait qu'Air Canada et WestJet sont ouverts à des mesures plus rigoureuses.

Dans une déclaration écrite, le vice-président de WestJet, Andy Gibbons, a déploré que «les lignes aériennes continuent d'être isolées comme étant (les seules entités) de propriété et de responsabilité pour le voyagement au Canada alors que cela doit être une responsabilité partagée par l'écosystème entier de l'aviation.»

«Les appels proposés pour changer (la régulation) afin de compenser tous les passagers automatiquement à la suite de délais ou annulations sont non seulement déphasés quant aux autres juridictions, mais aussi fondamentalement lourds, alors que les entreprises aériennes nécessitent des informations sur les passagers à jour afin de traiter ces réclamations de façon appropriée.»

Air Canada a aussi sous-entendu que le fardeau de la charte des voyageurs se retrouve sur les épaules des entreprises aériennes de façon disproportionnée. «Bien que le système de transport aérien soit constitué de plusieurs parties prenantes qui jouent un rôle indépendant pour faire en sorte qu’un vol se déroule sans tracas, les transporteurs aériens sont les seuls à être assujettis à des normes exécutoires et à s’exposer à des pénalités financières en vertu du RPPA», peut-on lire dans un courriel envoyé à La Presse Canadienne.

Par ailleurs, tant pour WestJet qu'Air Canada, ce sont des vice-présidents plutôt que leur président et directeur général (PDG) qui répondront jeudi aux questions des membres du comité parlementaire.

Les transporteurs aériens ont expliqué que cela est dû au court délai de convocation par le comité ou à l'indisponibilité de leur PDG.

Le chef néo-démocrate Jagmeet Singh aimerait voir les PDG «sortir de l'ombre», soutient-il dans une déclaration écrite. «Les voyageuses et voyageurs canadiens victimes de mauvais traitements de la part des compagnies aériennes méritent une explication. Le moindre que ces riches PDG puissent faire est de sortir de l’ombre, d’expliquer ce qui a mal tourné et de montrer aux Canadiennes et Canadiens comment ils vont faire mieux.»

La bloquiste Julie Vignola, porte-parole de son parti en matière de tourisme, est d'avis que l'absence des têtes dirigeantes qui se retrouvent au sommet de la hiérarchie d'entreprise «trahit le peu de cas fait des intérêts des passagers aériens chez plusieurs transporteurs».

«Les 30 000 plaintes en attente de traitement à l’Office des transports en témoignent: il y a un problème profond dans le respect des droits des passagers aériens», a-t-elle plaidé.

Du côté de Sunwing, le président sera présent jeudi.

- Avec des informations de Stephanie Taylor

Émilie Bergeron, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Québec: minorités visibles sous-représentés chez les dirigeants d'organismes publics.

Un nouveau rapport publié lundi constate que les membres des minorités visibles sont encore sous-représentés dans les postes de direction des organismes publics québécois. La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse constate que les obstacles persistent non seulement pour accéder aux emplois, mais encore davantage pour la ...

27 janvier 2023

FRAPRU: les loyers moins chers sont plus rares dans les régions métropolitaines

Ce sont les logements à plus bas loyer qui sont les plus rares dans les régions métropolitaines du Québec, selon ce qu'affirme le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) qui revient à la charge avec sa demande au gouvernement du Québec d’un financement accru de construction de nouveaux logements sociaux. Le FRAPRU signale que le ...

27 janvier 2023

Les données de la SCHL confirment que la crise du logement s'aggrave au Québec

Il est de plus en plus difficile de se trouver un logement au Québec et ceux-ci sont de plus en plus chers. Les données publiées par la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) confirment en effet que la crise du logement s’aggrave, tant en matière d’augmentation du coût des loyers que du manque criant de logements.  Bien que les ...