Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

86 % des non-fumeurs qui adoptent la vapoteuse sont âgés de 12 à 24 ans

De nouvelles données de Statistique Canada révèlent les méfaits du vapotage

durée 09h00
21 mars 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Plusieurs groupes luttant contre les cancers, les maladies cardiaques et les dépendances s’unissent pour tirer à boulets rouges contre l’industrie du vapotage.

Appuyés par de toutes nouvelles données en provenance de Statistique Canada, ces groupes dénoncent le fait que le vapotage crée davantage de nouveaux accrocs qu’il n’aide d’anciens fumeurs à décrocher.

Selon les chiffres dévoilés lundi, entre 2017 et 2021, on dénombrait une hausse de 48 700 anciens fumeurs ayant décidé de se tourner vers les vapoteuses. Or, au cours de la même période, ce sont 61 500 non-fumeurs qui ont succombé au charme des saveurs et du marketing de l’industrie de la cigarette électronique.

La Coalition québécoise pour le contrôle du tabac (CQCT) a obtenu des données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, menée par Statistique Canada, à laquelle ont participé 7350 répondants du Québec. Elle a ensuite confié le mandat d’étudier les chiffres à la firme privée Groupe d’Analyse.

C’est ainsi que la CQCT dresse un autre constat. Depuis que les produits de vapotage contenant de la nicotine sont disponibles en vente libre au pays, la proportion de non-fumeurs québécois qui en consomment a plus que doublé.

Et comme le dénoncent les organismes de lutte contre le tabagisme depuis un bon moment déjà, ce sont bel et bien les adolescents qui sont le public cible de l’industrie. Toujours d’après les données de Statistique Canada, 86 % des non-fumeurs qui adoptent la vapoteuse sont âgés de 12 à 24 ans. En nombre absolu, ce sont 100 810 non-fumeurs âgés de 12 à 24 ans qui ont commencé à fumer la cigarette électronique au Québec.

De l’avis de la porte-parole de la CQCT, Flory Doucas, ces données montrent clairement que «la commercialisation des cigarettes électroniques a causé plus de torts que d’avantages et ce sont les adolescents et jeunes adultes qui en sont les grands perdants», a-t-elle déclaré dans un communiqué transmis à La Presse Canadienne.

La coalition n’est pas seule à mener cette bataille. Plusieurs autres groupes appuient la démarche, soit la Société canadienne du cancer, Cœur + AVC, le Conseil québécois sur le tabac et la santé, l'Association pulmonaire du Québec, le Réseau du sport étudiant du Québec et la Fédération des comités de parents du Québec.

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux.

Ugo Giguère, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 mars 2024

Des bactéries intestinales nuiraient aux yeux

Des bactéries ayant migré des intestins jusqu'aux yeux pourraient être responsables, du moins en partie, de certaines maladies dégénératives de la rétine que l'on pensait jusqu'à présent être d'origine entièrement génétique, démontrent des travaux réalisés par des chercheurs britanniques et chinois. Cela soulève l'espoir que ces maladies puissent ...

28 février 2024

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

28 février 2024

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...