Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La proportion de personnes actives est toutefois en déclin.

Les Québécois se pensent en bonne santé, mais...

durée 16h10
16 mai 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Un peu plus de la moitié des Québécois ont une perception favorable de la santé, révèle un rapport dévoilé mardi par l'Institut de la statistique du Québec, même si les données démontrent qu'ils sont plus gros et moins actifs que jamais.

Ce sont ainsi 59 % des hommes et 55 % des femmes qui se jugent en bonne santé, une proportion qui demeure stable depuis 2008. La proportion de jeunes de 15 à 24 ans qui ont une perception positive de leur santé est passée de 61 % en 2008, à 66 % en 2014-2015, à 71 % en 2020-2021.

La proportion de personnes actives est toutefois en déclin. Le pourcentage d'hommes actifs a ainsi glissé à 35 % en 2020-2021, après avoir atteint 41 % en 2014-2015. Chez les femmes, ces chiffres sont de 33 % et de 36 %, respectivement.

Au même moment, la proportion de personnes sédentaires est passée de 32 % en 2014-2015 à 37 % en 2020-2021. Ce sont aujourd'hui 37 % des femmes et 38 % des hommes qui sont jugés sédentaires, contre 33 % et 31 % lors de la dernière enquête.

La tendance est encore plus marquée chez les 15-24 ans et les 25-44 ans. La proportion de sédentaires a bondi de 24,8 % à 37,9 % entre 2014-2015 et 2020-2021 dans le premier groupe d'âge, et de 31 % à 37,7 % dans le deuxième.

Un tiers de la population québécoise souffre d'embonpoint et un quart d'obésité. La proportion d'hommes et de femmes obèses est passée à 23 % en 2020-2021, après été respectivement de 17 % et de 15 % en 2008. Malgré tout cela, environ la moitié de la population se dit satisfaite de son poids.

Les nouvelles ne sont guère plus reluisantes du côté de la santé mentale. On constate ainsi une très légère hausse de la proportion de Québécois qui ont eu des idées suicidaires au cours des 12 derniers mois, sans pour autant tenter de mettre fin à leurs jours.

Plus d’une personne sur dix présente également des symptômes du trouble d’anxiété généralisée. Environ quatre Québécois sur dix se situent au niveau élevé de l’échelle de détresse psychologique, contre 32 % en 2014-2015.

Les Québécois sont aussi de moins en moins satisfaits de leur vie sociale, au moment où des études témoignent de plus en plus des dangers pour la santé que peut représenter la solitude.

La principale bonne nouvelle dans le rapport concerne l'utilisation de la cigarette: la proportion de la population qui fume la cigarette est passée de 24 % en 2008, à 19 % en 2014-2015, puis à 15 % en 2020-2021.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 février 2024

Les 55 ans et plus occupent maintenant plus d'un million d'emplois au Québec

Les personnes âgées de 55 ans et plus viennent de dépasser le cap du million d'emplois au Québec. En 2023, elles occupaient 1 000 500 emplois comparativement à 961 000 en 2022, révèle mardi l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) dans son Bilan annuel du marché du travail pour 2023. Ces travailleurs âgés de 55 ans et plus occupent ...

20 février 2024

Bilan 2023 au Québec: taux d'emploi et taux d'activité inégalés pour les femmes

Les taux d'activité et d'emploi des femmes au Québec ont atteint en 2023 le niveau le plus élevé depuis que ces statistiques sont compilées, soit depuis 1976, révèle mardi l'Institut de la statistique du Québec.  L'ISQ, qui vient de publier son Bilan annuel du marché du travail pour 2023, précise en effet que le taux d'emploi des femmes, ...

20 février 2024

Rappel du vaporisateur nasal APO-Mometasone

La société pharmaceutique Apotex rappelle deux lots d'un vaporisateur nasal sur ordonnance en raison d'une possible contamination bactérienne. Le vaporisateur nasal APO-Mometasone est prescrit pour les symptômes d'allergies nasales chez les enfants, pour la sinusite chez les patients âgés de 12 ans et plus et pour les polypes nasaux chez les ...