Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Plus de 100 000 aînés

Les popotes roulantes ont une forte demande avec le vieillissement de la population

durée 12h00
11 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les popotes roulantes sont confrontées à de nombreux défis en raison du vieillissement de la population et de la situation économique actuelle, souligne le Regroupement des popotes roulantes du Québec.

Les organismes communautaires sont fortement sollicités, et les popotes roulantes n'échappent pas à cette tendance.

«Depuis la pandémie, chaque année, on observe une hausse de demandes», affirme Karine Robinette, directrice générale du Regroupement des popotes roulantes du Québec, qui compte 153 organismes. On recense un total de 300 popotes roulantes dans la province.

Le Regroupement est venu en aide à 73 500 aînés, selon son rapport annuel pour 2022-2023.

«Cette année, on est à plus de 100 000 aînés, poursuit Mme Robinette. On a des organismes, qui malheureusement doivent faire des listes d’attente parce que la demande est tellement grande.»

Les popotes roulantes jouent un rôle essentiel dans le maintien à domicile des aînés, indique la directrice générale. À l'occasion de la Semaine québécoise des popotes roulantes, qui se déroule du 10 au 16 mars, l'organisation a choisi le thème «Bien plus que des repas! Les popotes roulantes: une communauté de soutien». Elle voulait ainsi mettre en lumière le travail de toutes les personnes s'impliquant dans les popotes roulantes, mais aussi comment la livraison de repas à domicile vient en aide à une multitude de personnes.

«Quand on répond aux besoins d’une personne aînée, souvent on répond aux besoins d’une famille au complet», dit Mme Robinette.

L'augmentation des demandes dans les popotes roulantes ne s'explique pas uniquement par la hausse du coût des aliments, indique-t-elle, en soulignant que même si les repas livrés par les organismes sont offerts à bas prix, ils ne sont pas gratuits.

«C’est aussi le vieillissement de la population. Chaque année, on sent qu’il y a de plus en plus de personnes qui ont besoin de nos services. Il y a vraiment une conjoncture, la démographie change, et le service de popote roulante devient de plus en plus essentiel», détaille Mme Robinette.

Elle estime que de nouveaux points de services devront être ouverts au cours des prochaines années.

«Il demeure qu’il y a certaines régions ou certains déserts alimentaires au niveau de la sécurité alimentaire des aînés, au niveau du soutien à domicile, il y a des endroits où il n’y en a pas», affirme-t-elle, disant que les popotes roulantes se basent aussi sur les besoins de la population.

Tout en voyant les besoins grandissants, les popotes roulantes doivent composer avec un recrutement des bénévoles qui s'avère plus ardu.

Le Regroupement perçoit que le contexte économique a eu un impact sur le bénévolat. «C'est une réalité qui dure depuis quelques années puis qui devient de plus en plus inquiétante», dit Mme Robinette.

«Il y a de plus en plus de personnes qui sont à la retraite qui retournent sur le marché du travail pour faire quelques heures, à cause de la situation économique. Mais ces personnes-là, il y a 10-15 ans, ce sont toutes des personnes qui seraient venues faire du bénévolat», explique-t-elle.

«Ça diminue notre bassin de bénévoles potentiels, on essaie un peu d’attirer tout le monde», ajoute-t-elle, invitant notamment les étudiants qui auraient un peu de temps libre à s'impliquer dans leur popote roulante locale.

Près de quatre millions de repas ont été livrés en 2023 grâce aux popotes roulantes, selon le Regroupement.

Coralie Laplante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Technologistes médicaux: une pénurie silencieuse qui crée des retards dans le réseau

Travailleurs de l'ombre et métier méconnu du public, les technologistes médicaux sont essentiels pour traiter les patients. Toutefois, une «pénurie critique» de technologistes sévit présentement au Québec, ce qui engendre des retards dans le réseau de la santé.  Les analyses effectuées par les technologistes médicaux permettent au médecin de ...

19 avril 2024

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...