Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Rapport annuel sur la qualité de l'air dans le monde 2023

La qualité de l'air a été pire au Canada qu'aux États-Unis en 2023

durée 18h00
19 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

L'an dernier, la qualité de l'air au Canada a été pire qu'aux États-Unis pour la première fois depuis qu'une entreprise a commencé à publier son rapport annuel en 2018.

Le Rapport annuel sur la qualité de l'air dans le monde 2023, de la société suisse IQAir, indique que les incendies de forêt qui ont fait rage ont eu une influence majeure sur la baisse de la qualité de l'air au Canada.

Le rapport révèle que parmi les 15 villes les plus polluées aux États-Unis et au Canada, les communautés canadiennes représentaient les 13 premières, dont les villes albertaines de Fort McMurray et Peace River qui étaient en tête de liste.

Les données révèlent que la concentration de pollution à Peace River, généralement inférieure à la moyenne nationale, a atteint en mai des niveaux pires que la moyenne annuelle enregistrée en Inde, le troisième pays le plus pollué au monde.

Le Canada était moins pollué que 92 des 134 pays, régions ou territoires étudiés dans le rapport, avec environ le huitième de la concentration de pollution annuelle moyenne du Bangladesh, le pire pays.

Seuls sept pays ont fait état de concentrations annuelles moyennes de pollution conformes aux lignes directrices de l'Organisation mondiale de la santé, notamment Maurice, l'Islande et l'Australie.

Le rapport regroupe les données de surveillance de la pollution connue sous le nom de PM2,5, des particules fines si petites qu'elles peuvent pénétrer profondément dans les poumons et présenter un risque pour la santé humaine.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Technologistes médicaux: une pénurie silencieuse qui crée des retards dans le réseau

Travailleurs de l'ombre et métier méconnu du public, les technologistes médicaux sont essentiels pour traiter les patients. Toutefois, une «pénurie critique» de technologistes sévit présentement au Québec, ce qui engendre des retards dans le réseau de la santé.  Les analyses effectuées par les technologistes médicaux permettent au médecin de ...

19 avril 2024

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...