Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Remis au gouvernement de François Legault

Climat: le Groupe d’experts en adaptation remet ses recommandations

durée 12h00
28 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les membres du Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) ont remis mardi matin leurs recommandations au gouvernement de François Legault.

À l’automne 2023, le ministre de l’Environnement Benoit Charette avait annoncé la création d’un groupe d’experts dont le mandat est de conseiller le gouvernement sur l’adaptation aux changements climatiques.

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens. Ces recommandations sont articulées autour de cinq axes stratégiques:

• Assurer une gestion préventive des écosystèmes naturels et des services écosystémiques;

• Protéger la santé, la sécurité et le bien-être de toutes et tous;

• Adapter les bâtiments et les infrastructures et assurer la résilience des systèmes essentiels;

• Favoriser l’adaptation des activités économiques et du système financier face aux risques;

• Soutenir la capacité d’adaptation et le passage à l’action de l’ensemble des acteurs.

«Sans des mesures d’adaptation adéquates, nous réagirons aux aléas climatiques en assumant des coûts des dommages et de la restauration toujours de plus en plus croissants en plus de fragiliser les écosystèmes, le bien-être humain, la santé et l’économie», peut-on lire dans le document transmis au gouvernement.

Le GEA est formé de 11 membres.

Alain Bourque, directeur général d’Ouranos et membre du Comité consultatif sur les changements climatiques, est l’un des coprésidents.

L’autre est Alain Webster, professeur à Université de Sherbrooke et président du Comité consultatif sur les changements climatiques.

Un deuxième groupe d’experts

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques a été créé dans la foulée de la démission du spécialiste de l’énergie Pierre-Olivier Pineau d’un autre groupe d’experts; le Comité consultatif sur les changements climatiques.

M. Pineau avait démissionné du comité à l'été 2023 en dénonçant «une sorte de censure», un manque de vision et de transparence, des programmes inefficaces ainsi que l’absence de remise en question sur la façon dont les Québécois consomment l’énergie.

Le ministre de l’Environnement avait rejeté les critiques du professeur Pineau.

Questionné par La Presse Canadienne sur la pertinence de créer un deuxième groupe de conseillers, le cabinet du ministre Charette avait à l’époque indiqué que le Comité consultatif sur les changements climatiques «a déjà une liste de sujets sur lesquels se pencher prochainement» et que le sujet de l’adaptation «n’est pas, à court terme, dans les mandats».

Toutefois, le bureau du ministre avait précisé que les deux groupes d’experts seraient appelés à travailler ensemble et qu’il y aurait une cohérence «entre le comité consultatif et le groupe d’experts».

Stéphane Blais, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Recyclez de manière responsable vos appareils réfrigérants et climatisants

Le 1er juillet, jour national de déménagement pour les Québécois, est à nos portes et l'organisme GoRecycle met en garde la population contre les conséquences de l'abandon d'appareils réfrigérants et climatisants et invite à un recyclage responsable.  Mentionnons que GoRecycle est le seul organisme reconnu par RECYC-QUÉBEC pour la gestion ...

durée Hier 18h00

Environnement Canada prévoit un été chaud, mais n'ose pas s'avancer sur la pluie

Il faudra se diriger vers l’Ouest plutôt que vers le Nord si l’on veut échapper à la canicule l’été prochain. Environnement Canada a publié mardi ses prévisions pour l’été 2024 et celles-ci font état «avec certitude» de températures au-dessus des normales presque partout au pays sauf en Colombie-Britannique et au Yukon, où les températures seront ...

durée Hier 12h00

Meilleur bilan routier en 2023 au Québec, mais pas pour les jeunes

Bien que le bilan des décès et des blessures sur la route se soit en général amélioré au Québec en 2023, ce n'est pas le cas pour les jeunes de 15 à 24 ans. Et l'on sait déjà que depuis le début de l'année 2024, le bilan routier s'est de nouveau détérioré. La Société de l'assurance automobile du Québec rapporte, mardi, que 380 décès ont été ...