Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

« La noyade est évitable »

Semaine nationale de prévention de la noyade: profitez des plans d'eau en toute sécurité

durée 13h00
20 juillet 2021
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

C’est sous le thème « La noyade est évitable » que se tient, jusqu’au 24 juillet, la 28e Semaine nationale de prévention de la noyade. À cet effet, la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest, et la ministre de la Sécurité publique, Mme Geneviève Guilbault, rappellent l'importance de faire preuve de prudence et de vigilance à proximité des plans d'eau et lors d'activités nautiques et aquatiques.

Rappelons qu'en juin dernier, la Brigade Splash, de la Société de sauvetage, en collaboration avec la Régie du bâtiment du Québec, a lancé sa 15e tournée nationale. Celle-ci vise à sensibiliser les Québécois de tous âges aux comportements sécuritaires à adopter près des plans d'eau. Car, il faut le dire, selon la Société de sauvetage, en date du 1er juillet 2021, pour tout type de plan d'eau, on dénombre déjà 39 noyades au Québec. 

Le plus récent bilan publié par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec la Croix-Rouge canadienne et la Société de sauvetage, indique que de 2009 à 2015, 560 personnes ont perdu la vie suite à une noyade. De ce nombre 27% des décès sont lié à des activités de navigation et 26% à des activités nautiques tel que la baignade.

« La noyade touche surtout les personnes de sexe masculin (84 %). Les personnes de 65 ans et plus et les jeunes hommes de 18 à 34 ans présentent des taux de mortalité par noyade particulièrement élevés par rapport aux autres catégories de population. Parmi les victimes de moins de 18 ans, les enfants de 0 à 5 ans sont également les plus à risque. Ceux-ci se noient davantage dans les piscines résidentielles, alors que les hommes de 18 à 34 ans, pour la plupart, perdent la vie en se baignant ou en naviguant. Quant aux personnes de 65 ans et plus, elles décèdent surtout au cours d’activités non aquatiques. En effet, elles sont 2,6 fois plus à risque que le reste de la population de se noyer à la suite d’un problème cardiaque subit », pouvons-nous lire dans le rapport.

En nombre absolu, la Montérégie arrive au sommet de la liste des décès selon la région, ex æquo avec les Laurentides, avec 59 décès, et ce, toujours entre 2009 et 2015. Quant aux décès selon le type de plan d’eau, 33% de ceux-ci sont survenus dans des rivières ou des ruisseaux. Quant aux décès dans les piscines, ils représentent 13%.

Renforcement de la règlementation

Il convient de souligner que le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles a été bonifié cette année, selon la recommandation formulée par plusieurs coroners et ainsi, de réduire les risques de noyade.

Ainsi, depuis le 1er juillet:

  • les clôtures en mailles de chaîne dont la largeur est de plus de 30 mm doivent être lattées, 
  • aucune structure ni aucun équipement fixe susceptible d’être utilisé pour grimper par-dessus la paroi d’une piscine ou l’enceinte ne doit être installé à moins de 1 m de celle-ci;
  • aucune fenêtre ne doit être située à moins de 1 m d’une piscine ou d’une enceinte, selon le cas, à moins d’être à une hauteur minimale de 3 m, ou que son ouverture maximale soit d’au plus 10 cm.

Ces nouvelles exigences sont seulement applicables aux piscines et aux enceintes acquises et installées à compter du 1er juillet 2021. Soulignons qu’elles ne s’appliquent pas aux installations acquises avant cette date et installées entre le 1er juillet et le 30 septembre 2021.

Notez qu'à compter du 1er juillet 2023, il n'y aura plus de droit acquis pour les piscines construites avant l'entrée en vigueur du Règlement en 2010.

Nouvelle règle pour les piscines dotées d’un plongeoir

Afin de réduire les risques de blessures liées aux accidents de plongeon, toute nouvelle piscine dotée d’un plongeoir devra être conforme à la norme BNQ 9461-100.

Celle-ci précise les caractéristiques minimales nécessaires pour offrir un environnement sécuritaire pour la pratique du plongeon dans une piscine résidentielle. Elle exige également que des plans d’implantation et de construction soient préparés pour toute piscine résidentielle dotée d’un plongeoir.

Cette nouvelle norme s’applique seulement aux piscines et aux plongeoirs acquis et installés à compter du 1er juillet 2021. Notons qu’elle ne s’applique pas aux piscines et aux plongeoirs acquis avant cette date et installés entre le 1er juillet et le 30 septembre 2021.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


31 août 2022

Une équipe de hockey professionnel féminin, la Force, voit le jour

Le Québec en entier aura une Force féminine sur la glace cet hiver. La Premier Hockey Federation (PHF) a dévoilé, mardi, à Montréal, le nom, le logo et le chandail de la nouvelle équipe féminine professionnelle de hockey, la Force, qui sera basée à Montréal, mais dont les matchs seront joués dans de nombreuses villes de la province. Pour sa ...

29 août 2022

Passeports, immigration et aéroports: les temps d'attente diminuent, soutient Ottawa

Les temps d'attente pour une foule de services gouvernementaux, y compris en matière de passeports, de documents d'immigration et de transport aérien, sont en baisse, ont assuré lundi de nombreux ministres fédéraux. Or, «personne ne devrait nous féliciter de faire notre travail» et il reste beaucoup à faire, si bien qu'il «ne faut pas s'imaginer ...

18 août 2022

François Legault ne croit pas que la publicité préélectorale puisse être réglementée

Le premier ministre François Legault ne voit pas comment le Directeur général des élections pourrait freiner les dépenses publicitaires en période préélectorale. Dans une entrevue avec La Presse Canadienne la semaine dernière, le directeur, Pierre Reid, se disait d’avis qu’il faut resserrer la loi électorale pour mettre fin à ce qu’il a qualifié ...