Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sondage Ipsos Je−Dis

Les Canadiens inquiétés par l'inflation la plus élevée en trois décennies

durée 13h00
21 janvier 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Un sondage commandé par RBC révèle que pour la première fois en plus de dix ans, l’inflation au Canada constitue l’un des trois principaux soucis que les Canadiens éprouvent à l’égard de leur retraite.  

Le sondage réalisé sur la plateforme en ligne Ipsos Je−Dis démontre aussi que l’inflation élevée limite la capacité des Canadiens à épargner davantage, car elle continue d’entraîner une hausse de la charge des dépenses fixes, un obstacle important à l’épargne.  

Statistique Canada a signalé mercredi que l’inflation a atteint en décembre son plus haut niveau en 30 ans. En effet, l’Indice des prix à la consommation (IPC) a grimpé de 4,8 % le mois dernier sur une base annuelle, et sur une base annuelle moyenne, l’IPC a augmenté de 3,4 % en 2021, sa croissance la plus rapide depuis celle de 5,6 % relevée en 1991.   

Le sondage démontre que les Canadiens souhaitent se recentrer sur leur avenir financier. Ainsi, après sept ans de tendance à la baisse avec un creux historique de 46 % l’an dernier, les régimes enregistrés d’épargne−retraite (REER) ont rebondi, car 53 % des Canadiens en ont maintenant. De plus, un plus grand nombre de Canadiens détiennent des fonds communs de placement: 36 % contre 30 % l’an dernier.  

Le pourcentage de Canadiens qui se constituent un portefeuille de placements est passé de 25 % l’an dernier à 28 % cette année et ce sont les jeunes investisseurs âgés de 25 à 34 ans qui démontrent le plus d’intérêt pour la constitution d’un tel portefeuille. 

Lorsque les répondants du Québec sont interrogés sur leurs principales préoccupations concernant les finances à la retraite, ils sont ceux parmi tous les Canadiens à être les plus nombreux, à 52 %, à craindre de ne pas avoir suffisamment d’épargne. Et à 42 %, ils sont aussi les plus préoccupés sur leur capacité à maintenir leur niveau de vie et les plus nombreux à manifester des inquiétudes à propos des coûts des soins de santé, à 31 %.  

Et quand les sondeurs ont demandé aux Canadiens s’ils avaient un plan financier, ce sont les répondants du Québec qui ont été les moins nombreux à indiquer qu’ils en avaient un, à 44 %.   

Le sondage a été réalisé auprès de 2000 Canadiens d’âge adulte. Les résultats sont considérés exacts à plus ou moins 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 janvier 2023

Commotions: un retour à l'école rapide serait bénéfique pour les jeunes

Les jeunes qui ont subi une commotion cérébrale auraient tout intérêt à retourner à l'école dès que possible, en autant que des mesures soient prises pour accommoder leurs symptômes, ont constaté des chercheurs de l’Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO). Et paradoxalement, plus les symptômes étaient ...

21 décembre 2022

L'activité physique pourrait freiner la croissance du cancer

Des protéines produites par les muscles lors de l'activité physique pourraient inhiber le développement des cellules du cancer de la prostate et donc freiner la progression de la maladie, porte à croire une étude à laquelle a participé un chercheur montréalais. Le même phénomène pourrait s'appliquer à d'autres types de cancers, a précisé le ...

21 décembre 2022

Ottawa veut rendre obligatoire la vente de véhicules électriques à partir de 2025

Un cinquième de l'ensemble des voitures, véhicules utilitaires sport (VUS) et camions vendus au Canada en 2026 devront rouler électrique en vertu d'une nouvelle réglementation que le gouvernement fédéral présentera mercredi. D'ici 2030, l'obligation atteindra 60 % de toutes les ventes et d'ici 2035, chaque voiture de tourisme vendue au Canada ...