Publicité

10 décembre 2019 - 09:00

La lutte féminine débarque à Rimouski

Nouveau projet "Lutte à l’Est" : six lutteuses pour un ring

Par Salle des nouvelles

Depuis 2017, un projet, baptisé "Lutte à l'Est", prend forme dans les soubassements de Rimouski. Le concept veut offrir des matchs de lutte féminine et féministe au Bas-Saint-Laurent. « On a hâte de se battre, et on va vous en mettre plein la vue! » affirme Gabrielle Ayotte Garneau, membre de Lutte à l'Est. D’ici là, elles sont en campagne de financement participatif avec La Ruche Bas-Saint-Laurent pour se payer un ring et sollicitent l'appui de la communauté. Leur premier match public aura lieu ce vendredi 13 décembre, à la Maison de la culture du Pic Champlain au Bic.

Elles sont six lutteuses et se présentent au grand jour pour la première fois. En 2020, le public pourra enfin les voir. La première vient directement d’Albany et s'appelle Stacey Liberty Jones. Les amateurs de lutte pourront également encourager la déterminée Mag Tire; la sympathique pécheuse Annette Fisher, venue de sa Gaspésie natale; Caty Wildcat, dont la réputation de streetfighter de Montréal l'a déjà précédé de loin. Saura-t-elle battre les lutteuses d'ici sur leur propre territoire?

À ses côtés, une Prussienne, Olga Die Kaiserin, attend l’heure de sa vengeance dans une bibliothèque de Saint-Clément. Enfin, le futur public l'aura forcément déjà vue au snack bar Chez Paulette, sa poutine est délicieuse et sa force étonnante: il s'agit de Nancy 2-Sucres !
 

Pour que les combats commencent, Lutte à l’Est doit se munir d’un ring. « Ce sera un prototype mobile pour que les Galas de lutte se rendent dans une grange, sur un terrain de balle molle ou dans un bar près de chez vous », spécifie Lysane Picker-Paquin, autre membre de la ligue. Les lutteuses certifient avec humour et détermination : « Si vos participations dépassent nos attentes, nous allons nous lâcher lousses dans l’éclairage, le son et la boucane, donc vous gênez pas! Merci ! »


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.