Publicité
6 octobre 2019 - 13:45 | Mis à jour : 25 octobre 2019 - 11:34

Texte commandité

5 éléments à considérer avant de s'implanter à l'étranger

Vendre ses produits ou ses services à l’étranger est une excellente idée pour diversifier son  marché. En revanche, cela requiert de la préparation et un certain nombre d’étapes à suivre.

1) Élaborer un plan d’affaires
Se lancer à l’aveuglette revient à aller droit dans le mur. Ne pensez pas que l’on vous attend de l’autre côté de la frontière. Une stratégie de prospection client est indispensable, mais pas seulement : vous devrez trouver des partenaires et développer une vraie capacité concurrentielle.

Cela passera par une étude sur l’adaptabilité de vos produits à votre nouveau marché et par l’étude de vos principaux concurrents.
Tout cela aura un coût, il faudra donc aussi analyser vos moyens de financement et trouver des
dotations. Prenez conseil auprès de votre chambre de commerce, ses experts vous aideront à définir des objectifs à moyen long terme. Le gouvernement canadien propose aussi des subventions et des prêts ainsi que des avantages fiscaux à travers différents programmes.

2) Cibler vos marchés
Même dans le cybercommerce, l’analyse systématique du marché à conquérir est le préalable
nécessaire pour comprendre la demande locale, le stockage des produits, les moyens de paiement à mettre en place, le type d’exécution des commandes et de leur expédition à organiser. Cette analyse vous permettra également d’élaborer votre politique de retour des marchandises ou encore d’appréhender les obstacles que vous rencontrerez.
Le mieux est de commencer à vous lancer dans des pays avec lesquels le Canada a signé des accords de libre-échange.

3) Trouver des clients
Vous constituer un réseau d’affaires vous sera d’une aide précieuse pour trouver des clients :
associations professionnelles, experts, courtiers, exportateurs vous assisteront dans votre projet.

Participez également à des salons, assistez à des conférences, associez-vous avec d’autres
entreprises…

La démarche ne sera pas identique selon que vous avez prévu de vendre directement vos produits ou via un réseau de distribution sur place. Dans ce cas, avant de signer avec des partenaires, prenez soin de vous renseigner sur leur situation financière et négociez des modalités de paiement concurrentielles. Pour la vente directe, il vous faudra surmonter les barrières culturelles et linguistiques.

Faire appel à un service de traduction à Montréal est incontournable pour mettre en place un plan de marketing performant. Vous aurez aussi à adapter vos produits en fonction des
particularités locales.

4) Prévoir une stratégie de gestion des risques

Les principaux risques sont les impayés et le vol de propriété intellectuelle. Pour minimiser le
premier, vous pouvez souscrire une assurance-crédit. Pour le second, enregistrez vos brevets sur tous les marchés à l’étranger y compris au Canada en amont.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.