Publicité

9 novembre 2021 - 12:00 | Mis à jour : 12:02

COVID-19

Retour au bureau et diminution de la distanciation : la CNESST fait des recommandations

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Dans la foulée des assouplissements annoncés récemment par le gouvernement et alors que de nombreux travailleurs et travailleuses retourneront dans les bureaux, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) encourage les milieux de travail à se tourner vers une formule hybride, en présentiel et en télétravail, pour une transition réussie.

La CNESST confirme qu'en milieu de travail, la distanciation minimale entre les personnes diminue de deux mètres à un mètre à l'intérieur, et ce, dès maintenant.

Cependant, si cette distance ne peut être respectée, il faut continuer à utiliser un équipement de protection individuelle ou une barrière physique.

En tout respect des modes d'organisation du travail, la CNESST suggère également aux employeurs de se doter d'un protocole de retour au bureau pour définir les mesures nécessaires et pour assurer que ces environnements demeurent sains et sécuritaires. Cela permettra notamment à tous les travailleurs et travailleuses de s'adapter à la distanciation physique, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, comme recommandé par la Direction générale de la santé publique.

Des mesures toujours importantes

La CNESST tient également à rappeler qu'elle est présente pour accompagner et aider les employeurs dans la mise en œuvre et le maintien des mesures nécessaires pour assurer un environnement de travail sain et sécuritaire.

Notamment, l'employeur doit mettre en œuvre les mesures de prévention suivantes :

• élaborer une procédure d'exclusion des personnes symptomatiques et la mettre en œuvre;

• respecter la distanciation physique d'un mètre dans les espaces de bureaux;

• installer ou maintenir des barrières physiques si la distanciation ne peut pas être respectée, ou obliger le port d'un masque de qualité;

• promouvoir le lavage des mains et l'étiquette respiratoire (tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le coude);

• planifier le retour graduel et ordonné de son personnel, ce qui permet de vérifier l'efficacité et le respect des mesures de prévention mises en place;

• informer les travailleuses et les travailleurs des mesures de prévention devant être respectées.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.