Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Quatre campagnes de promotion de l’achat local sont prévues

Rimouski dévoile son plan d’action de relance économique du centre-ville

durée 16h00
5 avril 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Rimouski vient d’annoncer que le ministère de l’Économie et de l’Innovation a récemment accepté le plan d’action soumis dans le cadre du programme de relance économique des centres-villes.

Élaboré à la suite d’un sondage auprès de la population à l’automne, le plan d’action se décline en trois grands volets : le renouvellement du mobilier urbain, la promotion de l’achat local ainsi que l’événementiel et les aménagements divers.

« La reprise économique s’accélère au Québec. Notre gouvernement continue d’offrir les outils financiers appropriés aux municipalités pour leur redonner confiance et les aider à retrouver leur dynamisme d’avant la pandémie, affirme la ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours. Les centres-villes sont des moteurs économiques importants; ils doivent pouvoir redémarrer leurs activités et fonctionner à plein régime le plus rapidement possible. »

« Le plan d’action a été réfléchi de façon à créer trois volets cohérents et porteurs de résultats, souligne le maire, Guy Caron. C’est-à-dire, attirer la population et les visiteurs de l’extérieur au centre-ville, les inciter à rester plus longtemps ou à revenir plus souvent grâce à des aménagements attractifs, puis les encourager à visiter les commerces en leur offrant des promotions avantageuses. À travers ces différents projets, nous souhaitons aussi que les Rimouskoises et Rimouskois se réapproprient ce secteur, recréent leurs habitudes d’avant la pandémie et y retrouvent une ambiance dynamique qui fait écho à notre identité collective. Alors que nous venons de franchir de nouveaux assouplissements sanitaires, cette annonce est très positive pour les temps à venir! »

700 000 $ confirmés

Rappelons que le plan d’action a été déposé le 19 janvier dernier et que son acceptation vient confirmer l’octroi d’une aide financière de 700 000 $ du ministère de l’Économie et de l’Innovation, permettant la réalisation de plusieurs actions structurantes visant à accroître l’achalandage et à lutter contre la vacance commerciale.

La réalisation de l’ensemble des projets identifiés au plan d’action est prévue au 31 décembre 2023.

Franc succès, le sondage mené auprès de la population a recensé l’avis de 1 880 personnes à l’automne dernier, dont une personne sur deux est âgée de 25 à 44 ans. La moitié affirment avoir modifié leurs habitudes de fréquentation du centre-ville avec la pandémie et ont fait part des incitatifs qui les amèneraient plus souvent au centre-ville, notamment : du stationnement gratuit (52 %), des activités et événements (47 %), de nouveaux aménagements et un mobilier urbain repensé (44 %), des activités de promotion de l’achat local (43 %) ou des endroits pour se rassembler (29 %).

Motivations de visite

Le sondage a également permis d’identifier que la fréquentation des commerces, incluant les bars et les restaurants (75 %), et les activités en nature ou actives (53 %) sont les principales motivations de visite du centre-ville.

Par ailleurs, le sondage soulève les principales préoccupations de la population envers le centre-ville, dont l’offre de commerces, l’ambiance générale, le stationnement, la qualité de l’architecture des bâtiments (affichage et vitrines) et l’animation. Une synthèse des résultats du sondage est d’ailleurs disponible sur le site Web de la Ville de Rimouski pour plus de détails.

S’appuyant sur les résultats du sondage et sur les objectifs du programme, le renouvellement du mobilier urbain figure en tête de liste du plan d’action, avec le remplacement des installations actuelles et l’ajout de structures mobiles innovantes. En plus d’améliorer l’esthétisme du centre-ville, ces nouveaux mobiliers permettront aux visiteurs d’occuper l’espace public et de se rassembler.

La promotion de l’achat local se traduira quant à elle par le déploiement de quatre campagnes promotionnelles sur la plateforme La Ruche, où la mise en vente de bons d’achat bonifiés viendra en aide de façon directe aux entreprises, tout en incitant les gens à renouer avec leurs commerces du centre-ville et à recréer leurs habitudes.

Alors qu’attractivité rime avec activités, plusieurs événements de petite à grande envergure sont prévus aux quatre saisons.

Des animations ponctuelles et des aménagements divers font également partie du plan d’action, tels que des décorations saisonnières ou des installations éphémères pour améliorer l’ambiance du quartier.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


22 juin 2022

Des organismes contestent l'entente entre Hydro et Énergir

Des groupes écologistes contestent devant la Régie de l’énergie l’entente entre Hydro−Québec et Énergir. Le Regroupement des organismes environnementaux en énergie (ROEÉ) a déposé une demande de révision lundi, a appris La Presse Canadienne. D’autres demandes de révision menées par d’autres organismes devaient aussi être déposées, a−t−il été ...

10 juin 2022

Le taux de chômage au Canada descend, mais celui du Québec augmente

L’économie canadienne a créé 40 000 emplois en mai, stimulée par une augmentation des emplois à temps plein, alors que le marché du travail continuait de se resserrer et que les salaires augmentaient, a indiqué vendredi Statistique Canada.  Le taux de chômage a pour sa part reculé à 5,1 %, son plus faible niveau depuis au moins 1976, soit le ...

8 juin 2022

Économie circulaire : Synergie Bas-Saint-Laurent lance des capsules vidéo

Synergie Bas-Saint-Laurent vient de lancer trois capsules vidéo mettant en valeur des pratiques inspirantes en matière d’économie circulaire, grâce au soutien d’Hydro-Québec. Des entreprises du Kamouraska, de La Mitis ainsi que de La Matanie y témoignent de la manière dont elles ont intégré davantage de circularité, augmentant ainsi la ...