Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entente avec Énergir et Boralex

Hydro-Québec en voie de devenir copropriétaire de ses premiers parcs éoliens

durée 14h00
19 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Hydro−Québec met la table pour devenir copropriétaire de ses premiers parcs éoliens. La société d’État a annoncé avoir signé une entente avec Énergir et Boralex pour l’élaboration de trois projets dans la région de Charlevoix. 

Le partenariat prévoit une participation égale des trois sociétés dans une nouvelle expansion de l’éolien sur le territoire de la Seigneurie de Beaupré, ont confirmé conjointement Hydro−Québec, Boralex et Énergir, mardi matin. 

Les coûts de construction et les profits seront ainsi partagés à parts égales. 

Il s’agit des projets éoliens portant le nom Des Neiges dont le déploiement est prévu dans trois secteurs distincts dans les MRC de La Côte−de−Beaupré, de Charlevoix et potentiellement de La Jacques−Cartier. Chacun des secteurs comprendrait environ 60 à 80 éoliennes et une puissance de 400 mégawatts (MW), pour un total d’environ 1200 MW. 

Hydro−Québec achèterait l’énergie produite en vertu de trois contrats d’achat d’électricité afin d’«être intégrée dans le volume d’énergie disponible pour alimenter ses différents marchés», explique−t−on par voie de communiqué.

Sans préciser un chiffre, le prix d’achat de l’électricité par la société d’État sera «concurrentiel» et «plus avantageux» que le projet Apuiat, a indiqué une porte−parole chez Hydro−Québec, Caroline Des Rosiers, à La Presse Canadienne. 

Le parc Apuiat sur la Côte−Nord prévoit que l’électricité sera achetée au coût d’environ 6 cents le kWh, selon le contrat entre une société regroupant les communautés innues, Boralex et Hydro−Québec Production.

Les détails entourant l’échéancier et les coûts des projets Des Neiges dans Charlevoix ne sont pas dévoilés, mais les trois sociétés parlent d’investissements pouvant atteindre 3 milliards $. 

Il est précisé que la décision d’aller de l’avant avec chacun des projets reviendra à Hydro−Québec selon l’évolution de ses besoins. La demande en électricité étant forte et les projets étant assez avancés sur le plan réglementaire, la construction pourrait se mettre en branle rapidement dans les prochaines années, estime la société d’État. 

Pour Hydro−Québec, ce partenariat s’inscrit dans la volonté de son Plan stratégique de constituer un portefeuille de 3000 MW de capacité éolienne avec des partenaires d’ici 2026. Le processus d’appels d’offres se poursuivra en parallèle.

«À la faveur de la transition énergétique et de la croissance attendue des besoins en électricité au Québec, il est impératif de nous doter de la flexibilité requise en matière d’approvisionnements. La filière éolienne fait partie des outils dont nous disposons», a déclaré la présidente−directrice générale d’Hydro−Québec, Sophie Brochu, par voie de communiqué. 

Boralex et Énergir ont développé et exploitent les trois premières phases éoliennes sur la Seigneurie de Beaupré. Les projets ont été mis en service entre 2013 et 2015, comprenant un total de 164 turbines et une puissance de 364 MW. 

Différentes études sont en cours pour les projets éoliens Des Neiges. De nouvelles séances d’information sont également prévues auprès notamment des communautés autochtones. 

―――
Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Frédéric Lacroix−Couture, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


2 février 2023

Épicerie: l'argent comptant décline, mais on le juge nécessaire, dit un sondage

Même si une faible minorité de Canadiens paient maintenant leurs achats dans les magasins d’alimentation avec de l’argent comptant, les répondants à un sondage sont nombreux à penser que ce mode de paiement a encore sa place et qu’une épicerie qui ne l’accepterait pas serait discriminatoire. Le sondage mené par la firme Angus Reid et l’Université ...

1 février 2023

Hausse mercredi de 2,2 % du prix du lait destiné aux marchés de détail

Les prix du lait à la ferme augmentent à compter de ce mercredi au Canada. Il y a trois mois, le 1er novembre, la Commission canadienne du lait (CCL) a autorisé une augmentation d'environ 2,2 %, soit d’un peu moins de 2 cents le litre, à compter du 1er février. Le coût du lait utilisé pour fabriquer des produits comme le lait, la crème, le ...

23 janvier 2023

Véhicules lourds: le DCE sera obligatoire au Québec à compter du 30 avril

À compter du 30 avril prochain, au Québec, le dispositif de consignation électronique (DCE) devra obligatoirement avoir été installé dans les véhicules lourds, ce qui permettra de consigner les heures de travail et de repos. La ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, croit que l'utilisation de ce dispositif aidera ...