Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Vers une politique monétaire moins restrictive

Le taux directeur de la Banque du Canada baisse de 25 points

durée 12h00
5 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
email
Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem,  a annoncé, aujourd’hui, en conférence de presse, que le taux directeur baissait de 25 points de base pour être maintenant à 4,75 % jugeant que « la politique monétaire n’a plus besoin d’être aussi restrictive ».

Sur un ton optimiste, le gouverneur indique qu'il y a eu beaucoup de progrès contre la lutte contre l'inflation et que le conseil était très confiant que l'inflation « va continuer vers la cible du 2% ». Selon lui, il y a eu une augmentation de la stabilité des prix et que cela était une bonne nouvelle pour la population canadienne. 

« Depuis le rapport sur la politique monétaire d’avril, l’inflation sous-jacente a continué de diminuer et la croissance économique a repris. Avec l’offre excédentaire , l’économie peut encore progresser même pendant que l’inflation continue à baisser », explique-t'il. 

Selon les dernières données, au Canada, l’expansion économique a repris au premier trimestre de 2024, après avoir stagné dans la deuxième moitié de 2023. Bien que les investissements en stocks se sont affaiblis freinant l'activité, la croissance de la consommation a affiché un rythme d'environ 3 %, les entreprises ont augmenté leurs investissements et l'on a remarqué une augmentation de l’activité sur le marché du logement.

Tous ces facteurs aident les entreprises à continuer à embaucher, quoique l'emploi s'accroît moins vite que la population active. Des pressions salariales demeurent, mais semblent se modérer peu à peu.

Possibilité de nouvelles baisses du taux directeur  

M. Macklem indique qu'il est raisonnable de s'attendre à d'autres baisses du taux directeur, si les données continuent à tendre vers la cible du 2 %, mais souligne que le conseil prend les décisions une à la fois. 

Il assure qu'ils n'ont pas l'intention de resserrer la politique monétaire plus que nécessaire pour arriver à l'objectif de la baisse de l'inflation. « Mais si l’on baisse le taux directeur trop vite, on pourrait compromettre les progrès réalisés dans notre lutte contre l’inflation », prévient-il . 

Inflation

Ces progrès seront probablement inégaux et les risques demeurent présents en tout temps. 

Par exemple, si l'inflation mondiale augmente, si les prix des logements montent plus vite que prévus au Canada ou si la croissance des salaires reste élevée par apport à la productivité, la population en ressentira les contre-coups. 

D'ailleurs, l’inflation mesurée par l’indice des prix à la consommation (IPC) a reculé de nouveau en avril, pour se chiffrer à 2,7 %. Les mesures de l’inflation fondamentale privilégiées par la Banque ont aussi ralenti, et les mesures sur trois mois semblent indiquer que ce ralentissement va se poursuivre. Les indicateurs de l’étendue des hausses de prix parmi les composantes de l’IPC ont continué à baisser et avoisinent leurs moyennes historiques. Toutefois, le taux d’augmentation des frais de logement demeure élevé. 

Note d’information

La prochaine date d’établissement du taux cible du financement à un jour est le 24 juillet 2024. La Banque publiera sa prochaine projection complète pour l’économie et l’inflation, ainsi qu’une analyse des risques connexes, dans le Rapport qui paraîtra également à cette date.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le Bureau de la concurrence a deux ordonnances liées à son enquête sur les épiciers

Le Bureau de la concurrence affirme avoir obtenu deux ordonnances de la Cour fédérale exigeant que les sociétés mères de Loblaw et de Sobeys lui transmettent des informations liées à son enquête sur de présumés comportements anticoncurrentiels. Le bureau enquête sur le recours aux contrôles de propriété dans le secteur de l'épicerie, qui sont des ...

7 juin 2024

Le fédéral propose des changements aux réglementations sur le cannabis

Le gouvernement fédéral propose une série de changements à la réglementation sur le cannabis dans le but de faire des économies. Décrits dans la dernière édition de la Gazette du Canada, le journal officiel du gouvernement, les changements entraîneraient des économies annuelles d'environ 41 millions $ liées aux coûts administratifs et à la ...

4 juin 2024

Le CRTC ordonne aux services de diffusion en ligne de contribuer au contenu canadien

Les services de diffusion en continu en ligne, comme Netflix et Spotify, devront contribuer financièrement aux nouvelles locales et à la production de contenu canadien. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a exigé mardi que les diffuseurs étrangers versent 5 % de leurs bénéfices réalisés au Canada dans un ...