Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Il a reçu un constat d'infraction de 1133 $

Un motoneigiste intercepté à 160 km/h dans le secteur de Saint-Gabriel-de-Rimouski

durée 16h00
16 mars 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Un patrouilleur de la Sûreté du Québec a intercepté un motoneigiste circulant à plus du double de la limite de vitesse permise dans le secteur de Saint-Gabriel-de-Rimouski le 11 mars dernier, c'est-à-dire à près de 160 km/h dans une zone de 70 km/h.

Le contrevenant, un homme de 58 ans de Rimouski, s'est vu remettre un constat d'infraction de 1133 $.

La SQ rappelle que d'ici la fin de la présente saison de motoneige, les policiers continueront d'effectuer des opérations de surveillance dans les sentiers de motoneige ou de quads dans le but de rendre sécuritaire la pratique de cette activité.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Moyens de pression des policiers de la SQ: une première en 15 ans

Devant la suspension samedi dernier des négociations entourant le renouvellement du contrat de travail des policières et policiers de la Sûreté du Québec échu depuis mars 2022,  l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) n’a d’autre choix que de prévoir des moyens de pression, vient-on d'annoncer aujourd'hui par voie de ...

Le juge en chef de la Cour suprême plaide pour davantage de transparence

Les tribunaux canadiens doivent être plus transparents afin de maintenir la confiance du public dans le système de justice, a déclaré jeudi le juge en chef de la Cour suprême du Canada avant une rare séance à l’extérieur d’Ottawa. Le juge en chef Richard Wagner a déclaré à La Presse Canadienne qu’il était désormais plus important pour les ...

Forte augmentation des crimes en ligne durant la COVID-19

De nouvelles statistiques indiquent que les cas d’extorsion déclarés à la police au Canada ont augmenté de près de 300 % au cours de la dernière décennie, au moment où le crime a augmenté en ligne pendant la pandémie de COVID−19. «Ces augmentations inquiétantes sont liées à l’utilisation des plateformes de médias sociaux et d’autres fournisseurs ...