Publicité
8 octobre 2019 - 06:00

L'échéance court jusqu'au 15 octobre

Des recommandations du CREBSL dans le cadre de la consultation publique sur le Plan d'électrification

Par Salle des nouvelles

Le gouvernement prépare présentement son Plan d’électrification et de changements climatiques (PECC). Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) exprimera ses demandes à ce sujet dans un mémoire à venir mais a sélectionné les prioritaires. En parallèle, la consultation publique suit son cours.

Cette consultation est en cours jusqu'au 15 octobre. Comme organisme, entreprise ou  citoyen, il est possible de rédiger son propre mémoire; répondre au questionnaire en ligne ou faire parvenir vos commentaires au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Pour ces trois actions, il suffit de se rendre sur le site du gouvernement. Dans ce cadre, le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) a émis quelques recommandations.

 

Les cibles de réduction

Augmenter les cibles de réduction des GES à 37,5 % d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990, et ce, afin de limiter le réchauffement climatique à 2 °C, voire à 1,5 °C (Accord de Paris).

 

Efficacité énergétique et développement des énergies renouvelables

À prioriser :

Réduire la consommation et le gaspillage de l’énergie (augmenter l’efficacité énergétique);

Viser l'élimination de l’utilisation des hydrocarbures (décarbonisation).

Envisager ensuite :

Développer les filières d’énergie renouvelable sans construire de nouveaux barrages;

Utiliser les énergies renouvelables comme outil de développement régional et durable;

Exporter les surplus d’énergie aux autres provinces ou aux États-Unis seulement pour le remplacement vérifié d’une source non renouvelable.

 

Transports et leur électrification

À prioriser (transport de personnes) :

Implanter des transports collectifs intra et inter MRC en région;

Électrifier le transport des personnes (collectif en priorité, mais aussi individuel et scolaire);

Rehausser les services de transport interrégionaux (autocar, train et traversier);

Diminuer la part du transport individuel par du transport actif, de l’écoconduite, de l’autopartage, etc.

À prioriser (transport de marchandises) :

Électrifier la livraison courte distance par camion ou auto;

Favoriser l’intermodalité (du routier vers le ferroviaire et le maritime);

Établir des circuits courts d’approvisionnement.

 

Aménagement du territoire 

 À prioriser (réduction des GES) :

Assurer la présence de commerces et de services de proximité;

Encourager l’achat local et l’économie circulaire;

Planifier des aménagements qui réduisent le transport et l’étalement urbain.

 À prioriser (adaptation aux changements) :

Appliquer aussi à l’aménagement du territoire les priorités en adaptation (section suivante).

 

Adaptation aux changements climatiques

Prévenir la dégradation du littoral et gérer les risques côtiers;

Protéger les zones inondables et les rives;

Opter pour des solutions durables d’adaptation pour les infrastructures routières et les périmètres urbains (solutions résilientes);

Augmenter les budgets destinés à l’éducation et à l’accompagnement pour s’adapter aux changements climatiques.

 

Bioénergie

À prioriser

Exploiter la filière de la biomasse forestière résiduelle au Bas-Saint-Laurent;

Viser l'élimination de l'utilisation des hydrocarbures (décarbonisation).

 

Financement

À prioriser

Accroître les revenus provenant des utilisateurs/émetteurs de carbone (marché du carbone et autres outils financiers ou fiscaux) pour financer la transition;

Appliquer le principe du « pollueur-payeur » aux coûts de production;

Établir une approche de type « bonus-malus » pour sortir des énergies fossiles (décarbonisation);

À l’aide de ces revenus, augmenter les budgets pour l’accompagnement, la mobilisation, la sensibilisation et l’acquisition et le transfert des connaissances auprès des communautés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.