Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Inflation au pays

Prise de becs aux communes sur le coût de l'épicerie de «Mme Tremblay»

durée 09h00
2 février 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Contrairement aux remous derrière leurs portes closes, les députés conservateurs étaient unis mardi à la Chambre des communes où l’inflation a occupé une place de choix sur leur liste d’épicerie lors de la période des questions.

À pas moins d’une dizaine de reprises, des députés des banquettes conservatrices se sont levés pour reprocher aux libéraux «d’appauvrir les Canadiens» alors que l’indice des prix à la consommation a atteint 4,8 % en décembre sur une base annualisée, l’inflation n’ayant pas été aussi forte au pays depuis septembre 1991.

Vous ne faites que «dénigrer l’économie canadienne» avec de «faux récits», a répondu la ministre des Finances, Chrystia Freeland.

«Statistique Canada a publié aujourd’hui de nouvelles données qui montrent que notre PIB a augmenté de 0,6 % en novembre et cela signifie qu’avant l’arrivée d’Omicron notre économie était complètement remise de la récession de la COVID», a−t−elle noté.

Le leader conservateur à la Chambre, Gérard Deltell, qui venait de lancer la charge, l’a alors invitée à l’accompagner à l’épicerie pour expliquer aux consommateurs que: «Wow, le PIB vient d’augmenter».

Le «potentiel économique» du Canada ne fait que croître, lui a rétorqué la ministre Freeland, ajoutant que «le FMI a récemment prévu que le Canada aura le deuxième taux de croissance le plus élevé des pays du G7».

Dans ce jeu de ping−pong, le député Deltell a renchéri qu’au «IGA à Gatineau», la ministre pourra expliquer: «Madame Tremblay, faites−vous−en pas, le FMI dit que ça va bien au Canada». Parce que «toutes les Madame Tremblay du Canada» paient plus cher leur épicerie.

Piquée au vif, la ministre a lancé que «ce n’est pas seulement Mme Tremblay qui fait l’épicerie, c’est aussi Mme Freeland qui la fait chaque fin de semaine pour ma famille».

La ministre a insisté que «les faits et les données sont importants». L’inflation au Canada est inférieure à la moyenne du G7, du G20 et celle de l’OCDE, a−t−elle soutenu.

La députée conservatrice de Calgary, Michelle Rempel Garner, est revenue à la charge quelques minutes plus tard et s’est insurgée qu’une ministre qui a «un salaire annuel de 270 000 $» se compare avec une personne qui peine à payer l’épicerie.

Les libéraux sont «déconnectés du Canadien moyen», a−t−elle lancé lors d’échanges vigoureux.

Gestes additionnels de Québec
De son côté, le gouvernement Legault ouvre la porte à de nouvelles mesures pour préserver le pouvoir d’achat des Québécois, mis à mal par l’inflation.   

L’opposition libérale a déploré la hausse du coût de la vie mardi et a appelé le gouvernement à agir.

À la période de questions, le porte−parole libéral en matière de finances publiques, Carlos Leitao, a notamment rappelé la flambée du prix du litre d’essence.

En réponse, le ministre des Finances, Eric Girard, a notamment rappelé que son gouvernement avait alloué des prestations exceptionnelles aux ménages, lors de sa mise à jour économique de l’automne dernier. 

La nouvelle poussée d’inflation causée par le variant Omicron et les risques géopolitiques en Ukraine pourraient amener le gouvernement à devoir poser des gestes additionnels, comme il l’a expliqué en Chambre.

Michel Saba et Patrice Bergeron, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Les députés du PQ n'ont pu entrer au Salon bleu aujourd'hui

Les trois députés du Parti québécois (PQ) n'ont pas pu entrer au Salon bleu jeudi matin, à l'Assemblée nationale. La sergente d'armes de l'Assemblée nationale leur a bloqué l'accès parce qu'ils n'avaient pas prêté serment au roi Charles III. Entre-temps, la nouvelle présidente de l'Assemblée nationale, Nathalie Roy, faisait une mise au point ...

30 novembre 2022

Le Québec veut une immigration 100 % francophone ou francotrope

Le Québec voudra sélectionner à l'avenir une immigration 100 % francophone ou francotrope, a précisé mercredi la ministre de l'Immigration, Christine Fréchette. Les francotropes peuvent avoir comme langue maternelle l'arabe, le vietnamien, le laotien, le créole, le catalan, le portugais, le roumain, l'espagnol ou le swahili. Selon la ...

30 novembre 2022

Le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, va maintenir l'école à trois vitesses

Le nouveau ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, accepte l'école à trois vitesses. Il continuera de financer le privé, le public sélectif et le public régulier. Le mouvement École ensemble dénonce depuis des années l'écrémage des élèves fait par le privé et certaines écoles publiques au détriment du public régulier. En mêlée de presse à ...