Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Elle contient sept objectifs

Rivière-du-Loup adopte sa toute première planification stratégique organisationnelle

durée 08h13
14 juin 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le conseil municipal de la Ville de Rivière-du-Loup a adopté hier soir son premier Plan stratégique 2022-2026, un outil de planification qui définit clairement la mission, la vision et les valeurs de l’administration municipale louperivoise.

Il contient sept objectifs stratégiques concrets dont les actions qui en découlent seront majoritairement orientées vers le service aux citoyens.

« Le service aux citoyens est la raison d’être de notre équipe. Je suis très fier des efforts qui sont déployés chaque jour par le personnel de la Ville pour répondre aux nombreuses demandes et délivrer des résultats hautement satisfaisants, explique le maire Mario Bastille. Cette planification stratégique, c’est notre carnet de bord. C’est elle qui nous mènera à bon port. »

« Une organisation municipale comme la nôtre doit gérer en parallèle une myriade de dossiers actifs et de nouveaux projets, alors que de nombreux imprévus nécessitant une attention immédiate viennent pimenter notre quotidien, précise le directeur général, Denis Lagacé. Trouver l’équilibre au travers de tous ces aléas n’est pas chose simple, mais c’est là notre devoir. »

Issue d’une consultation auprès des employés et des élus, la planification stratégique adoptée se base également sur les résultats d’un sondage tenu en mars 2021, dont le taux de satisfaction global de la communauté louperivoise à l’égard des services municipaux était de 90 %.

Maintenir ce fort taux n’est pas une mince tâche : mieux vaut avoir en main un plan directeur pour orienter les décisions et ainsi assurer une gestion qui vise non seulement à répondre aux attentes, mais aussi à les dépasser.

Enfin, comme pour toute organisation, la rareté de personnel permet à la Ville de redéfinir ses valeurs et de poser un regard différent sur l’environnement de travail et l’ambiance qui s’en dégage. Si la rigueur définit la façon dans laquelle l’organisation entend rendre ses services envers les citoyens, la Ville s’attend également à ce que tous les intervenants travaillent ensemble dans le respect.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h00

Le Québec veut une immigration 100 % francophone ou francotrope

Le Québec voudra sélectionner à l'avenir une immigration 100 % francophone ou francotrope, a précisé mercredi la ministre de l'Immigration, Christine Fréchette. Les francotropes peuvent avoir comme langue maternelle l'arabe, le vietnamien, le laotien, le créole, le catalan, le portugais, le roumain, l'espagnol ou le swahili. Selon la ...

durée Hier 15h00

Le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, va maintenir l'école à trois vitesses

Le nouveau ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, accepte l'école à trois vitesses. Il continuera de financer le privé, le public sélectif et le public régulier. Le mouvement École ensemble dénonce depuis des années l'écrémage des élèves fait par le privé et certaines écoles publiques au détriment du public régulier. En mêlée de presse à ...

durée Hier 10h00

Discours inaugural: Legault veut s'attaquer au déclin du français

Le premier ministre François Legault mise sur un meilleur contrôle de l'immigration pour freiner le déclin du français à Montréal, une situation qu'il qualifie de «dramatique». Son objectif serait d'accueillir au Québec une immigration 100 % francophone, d'ici 2026. «C'est ça qu'on doit viser», en ce qui a trait aux immigrants de la catégorie ...