Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Québec en a fait l’annonce ce vendredi

Trois nouvelles aires protégées à venir au Bas-Saint-Laurent

durée 14h00
17 juin 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Québec a annoncé aujourd’hui son intention de créer trois nouvelles aires protégées au Bas-Saint-Laurent.

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, a indiqué qu’il a l’intention de mettre en réserve ces trois territoires.

Toute nouvelle activité industrielle d’exploitation des ressources naturelles y sera interdite.

Le territoire de la Rivière-Causapscal est situé dans la MRC de la Matapédia alors que le projet Duchénier se situe dans les MRC de Rimouski-Neigette et les Basques.

Le territoire de la Rivière-Cascapédia, pour sa part, se situe à cheval entre le Bas-Saint-Laurent et la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, dans les MRC de la Matanie, de la Matapédia et Bonaventure.

Ensemble, ils représentent une superficie de plus de 500 km2 et ont été sélectionnés en tenant compte des travaux de concertation régionale et autochtone réalisés par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

La concrétisation de la présente annonce permettrait de bonifier le réseau d’aires protégées au Québec, plus particulièrement au sud de la province.

Écosystèmes représentatifs

La mise en réserve de ces trois territoires permettrait de protéger des écosystèmes représentatifs des ensembles physiographiques du Plateau intermédiaire du Bas-Saint-Laurent, de la Dépression dunaire, du Plateau de la rivière Nouvelle et du Plateau de la petite rivière Cascapédia.

Plus précisément, la mise en réserve de ces territoires permettra la protection des tourbières qui assurent la qualité de l’eau de la rivière Causapscal, des lacs de la réserve faunique Duchénier et du saumon de la rivière Cascapédia.

La ministre responsable de la région, Caroline Proulx, s’est réjouie de cette annonce.

« La région du Bas-Saint-Laurent est très prisée des touristes québécois et internationaux, notamment, pour la richesse de ses milieux naturels. Pour cette raison et pour beaucoup d’autres, il est très important de protéger l’intégrité des territoires les plus représentatifs de sa biodiversité. Je suis fière que notre gouvernement ait officiellement mis en réserve ces territoires additionnels pour agrandir le réseau d’aires protégées du Bas-Saint-Laurent et, par conséquent, du Québec. Je remercie et félicite celles et ceux qui ont fait la promotion de ces projets très légitimes pour notre plus grand bien à toutes et à tous! »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 6h00

Le Parti conservateur du Canada a recueilli le plus d'argent en 2021

C’est le Parti conservateur du Canada (PCC) qui a recueilli le plus d'argent parmi tous les partis politiques fédéraux en 2021, rapportant 26,4 millions $ en dons. Cette somme a été amassée en dépit de l’année tumultueuse du parti qui s'est terminée par une défaite électorale et, plus tard, par le départ du chef, Erin O'Toole. Les états ...

29 juin 2022

Québec annonce 3000 logements sociaux et abordables

Alors que le manque de logements frappe durement, Québec annonce la construction de 3000 logements sociaux et abordables, avec la contribution de partenaires. Québec y consacrera 395 millions $, soit 350 millions $ pour la construction de 2000 logements abordables et sociaux d'ici trois ans. Le tout sera réalisé par le Fonds immobilier de ...

27 juin 2022

COVID-19: la réponse du Canada parmi les meilleures au monde, selon une étude

Le Canada a mieux géré les deux premières années de la pandémie de COVID-19 et a mieux résisté aux bouleversements qui ont suivi que plusieurs autres pays dotés d'une infrastructure de soins de santé et économique comparable, selon une nouvelle étude. La recherche, publiée lundi dans le Journal de l'Association médicale canadienne, attribue la ...