Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 novembre 2018 - 11:12

Texte commandité

3 critères pour bien choisir son locataire

 

Les locataires sont très protégés par la loi. À défaut d’un bon choix, le propriétaire s’expose à coup sûr à bon nombre de déconvenues : impayés, nuisances, dégradations… Voici donc quelques conseils pour éviter autant que possible de se tromper.

1.L’identité du locataire

Il n’est pas anodin de connaître l’identité exacte de votre futur locataire. D’autres propriétaires se sont vus privés de poursuites faute de détenir la véritable identité de leur locataire ! Demandez-lui deux justificatifs différents et faites des photocopies pour votre dossier.

De même, renseignez-vous sur la composition du foyer qui occupera les lieux et sur la présence éventuelle d’un animal. Ce dernier point est important si vous louez un condo. Le règlement de copropriété doit être respecté. Vérifiez s’il y a des fumeurs.

2.La solvabilité

La solvabilité est le point capital. Plusieurs options s’ouvrent à vous :

  • Faire une enquête de crédit pour connaître les habitudes de paiement de votre futur locataire. Bien sûr, vous aurez besoin de son autorisation, mais s’il refuse, vous saurez à quoi vous en tenir !
  • Demander une lettre de recommandation de son ancien propriétaire est un gage de sérieux. Au besoin, rendez-lui visite ou appelez-le. Sachez qu’il aurait la même démarche auprès des anciens propriétaires de son futur locataire.
  • Toujours demander des justificatifs de salaire (talons de paie).
  • Contacter l’employeur pour vous assurer de sa stabilité professionnelle et de la régularité des salaires versés.
  • Vérifier auprès de la Régie que votre candidat n’a pas déjà été condamné. Profitez-en pour savoir comment faire exécuter un jugement si cela doit vous arriver.
  • Réclamez un mois de loyer comme garantie.

3.Le comportement

Si vous ne voulez avoir à gérer les plaintes des voisins, soyez attentif à la personnalité de votre futur locataire. Pourquoi ne pas aller chez lui pour observer l’état de son appartement et revenir plus tard pour discuter avec le gardien ou ses voisins ?

Recherchez aussi des informations sur les réseaux sociaux. Sa façon d’interagir vous renseignera aussi sur sa personnalité.

Il peut être judicieux de vous inscrire dans une association de propriétaires. Il en existe trois au Québec, vous aurez donc le choix. Vous pourrez ainsi avoir des conseils pour l’élaboration du bail et ce qu’il doit contenir pour vous protéger, notamment les responsabilités de chacun à l’égard de l’entretien et des réparations, la liste des prestations incluses, la date de versement du loyer… Vous trouverez aussi un soutien en cas de problèmes.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.