Publicité

21 juillet 2020 - 09:59

Loi 31

Des pharmaciens craignent une surcharge de travail

François Provost

Par François Provost, Journaliste

L'Association professionnelle des pharmaciens salariés du Québec (APPSQ) craint que la loi 31, qui confère de nouveaux pouvoirs aux pharmaciens, conduise à une surcharge de travail. 

En mars dernier, l’adoption de la loi 31 est venue ajouter des activités à celles pouvant être pratiquées par les pharmaciens au Québec.

Dorénavant, selon le site de l’Ordre des Pharmaciens du Québec, ces professionnels de la santé peuvent évaluer la condition physique et mentale d’une personne dans le but d’assurer l’usage approprié des médicaments, prescrire et administrer des vaccins, prescrire et administrer des médicaments en cas d’urgence, effectuer un prélèvement en introduisant un instrument dans le pharynx et prescrire un médicament de vente libre lorsque la situation clinique du patient ou toute autre circonstance le justifie.

Charge de travail supplémentaire

Si l’APPSQ se réjouit de ces nouvelles normes à l’égard de l'accessibilité aux soins de santé de première ligne pour les patients, les nouvelles responsabilités que cela entraîne mènent l’APPSQ à s’inquiéter de la charge de travail qui pèse sur les pharmaciens.

Karine Savoie, présidente de l’APPSQ, précise que « Même avant l'arrivée de ces nouveaux actes, trois pharmaciens sur quatre affirmaient que la charge de travail avait un impact sur leur propre santé. »

En novembre 2019, l'Enquête sur la rémunération, les environnements de travail et la santé globale des pharmaciens salariés du Québec menée par l'APPSQ, avait révélé que 97% des pharmaciens salariés jugeaient que leur charge de travail nuisait à l'instauration de nouvelles activités. 

L’association ajoute que ces changements s’inscrivent dans un contexte où, depuis plusieurs années, les responsabilités professionnelles inhérentes au pharmacien sont de plus en plus importantes. Plusieurs éléments expliquent ce phénomène : vieillissement de la population, complexification des thérapies médicamenteuses, diversification des actes cliniques que peut poser un pharmacien, entre autres. Les pharmaciens salariés sont donc de plus en plus sollicités de la part de leurs patients et des autres professionnels de la santé.

À lire également:

Les pharmaciens ont maintenant des pouvoirs accrus

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.