Publicité

22 décembre 2020 - 11:00

Étude d’évaluation de l’état de santé du bâtiment des Ateliers Saint-Louis

Un pas en avant pour la sauvegarde et la mise en valeur, estime le CSAS

Le Comité pour la sauvegarde des Ateliers Saint-Louis (CSAS) se réjouit de la récente annonce faite par la Ville de Rimouski au sujet d’un mandat donné à une firme externe d’ingénieurs pour effectuer un bilan de santé des Ateliers Saint-Louis.

Comme il s’agit d’un édifice patrimonial datant de 1924, le processus d’évaluation se fera, nous en sommes convaincus, selon des normes et critères adaptés à un bâtiment ancien.

Le CSAS, formé de sept personnes œuvrant dans des secteurs d’activités divers, travaille activement sur le dossier des Ateliers Saint-Louis depuis déjà plusieurs mois.

Notre comité est fier d’annoncer qu’un projet de réhabilitation de cet édifice est sur le point d’être présenté à la Ville de Rimouski. Ce projet, qui a pour but la conservation et la mise en valeur de ce patrimoine bâtiment exceptionnel grandement apprécié de la population rimouskoise, sera rassembleur.

Il proposera des possibilités d’utilisation et des vocations multiples et permettra assurément aux gens de Rimouski et d’ailleurs d’en profiter.

Le CSAS considère donc la réalisation de cette étude d'évaluation de l’état de santé du bâtiment comme un pas en avant pour l’avancement du projet et nous remercions et félicitons la Ville pour cette initiative.

Le CSAS est impatient de consulter les résultats de celle-ci afin d’ajuster son projet en conséquence et de collaborer pleinement avec la Ville pour l’avancement du dossier.

Un peu partout au Québec et ici même à Rimouski, on retrouve de nombreux exemples de réhabilitation et de mise en valeur d’édifices anciens, parmi lesquels des édifices qui, à la base, semblaient être dans un état très lamentable.

Près de nous, la maison Joseph-Gauvreau témoigne fort bien de ce type d’intervention. Ce joyau, qui fut abandonné pendant plus d’une décennie, est maintenant la fierté des Rimouskois ainsi qu’un élément phare de notre héritage collectif.

D’autres exemples de réhabilitation fort réussis existent un peu partout au Québec et nous ne doutons aucunement que la ville de Rimouski puisse elle aussi aller fièrement dans cette direction.

Comité pour la sauvegarde des Ateliers Saint-Louis:

Jacques Bérubé, travailleur culturel, auteur et gestionnaire

France Gagnon, citoyenne de Rimouski

Christina Pellettier, étudiante en technologie de l’architecture

Alain Ross, artiste multidisciplinaire

Charles Ruest, étudiant en technologie de l’architecture

Michel L. Saint-Pierre, professeur et architecte retraité

Elyse Vallerand, maître et stagiaire en architecture

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.