Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le CISSS évoque un enjeu de personnel infirmier de dernière minute

Une rupture de service en obstétrique à l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac d’ici lundi

durée 10h00
19 novembre 2021
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent informe la population du Témiscouata qu’il y aura une autre rupture de service en obstétrique à l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac à compter d’aujourd’hui et jusqu’au lundi 22 novembre à 23 heures 59.

Un enjeu de personnel infirmier de dernière minute provoque cette rupture temporaire de service.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent tient à rappeler à la population du Témiscouata que tout est mis en œuvre pour planifier des corridors de services dans les délais adéquats.

Ainsi, les futures mères ont en tout temps accès à un transfert vers Rivière-du-Loup et à du personnel qui peut les accueillir et leur offrir des services sécuritaires et efficaces.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h20

Enseignement de l'histoire au Québec: Une coalition réclame des changements

L’histoire serait insuffisamment et inadéquatement enseignée, juge la Coalition pour l’histoire, qui rend publique sa plateforme de recommandations, samedi, à deux jours de l’élection au Québec.   Estimant que son enseignement permet de former des citoyens éclairés, la Coalition pour l’histoire souhaite voir un cours d’histoire sur le Québec ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

L'armée canadienne s'inquiète de plus en plus de ses problèmes de recrutement

Les Forces armées lancent un signal d'alarme sur ses problèmes de recrutement: elles manquent de recrues pour occuper les milliers de postes vacants dans ses rangs. Le problème est si criant que l'officier supérieur responsable du recrutement et de l'entraînement décrit la situation comme une crise. La brigadière-générale Krista Brodie a dit ...