X
Rechercher
Publicité

Liste

Les personnalités qui nous ont quittés en 2021

durée 18h00
2 janvier 2022
durée

Temps de lecture :

10 minutes

Par La Presse Canadienne

Voici la liste des personnalités qui nous ont quittés en 2021.

MILIEU POLITIQUE

Robert Dean, mort le 4 février à l’âge de 93 ans

Au cours de sa longue carrière dans le milieu syndical, Robert Dean a été de toutes les grandes batailles, comme celle qui a permis d’adopter la formule Rand (perception à la source des cotisations syndicales) et l’interdiction du recours aux travailleurs de remplacement ou briseurs de grève (dispositions anti−scabs). Il devient ensuite le premier membre anglophone du conseil des ministres du Parti québécois lorsque René Lévesque le nomme ministre du Revenu, un poste qu’il occupe de mars à décembre 1984. Il est ministre délégué à l’Emploi et à la Concertation sous René Lévesque et Pierre−Marc Johnson de décembre 1984 à décembre 1985. Il parraine notamment le projet de loi qui permettra la fondation du Fonds de solidarité de la FTQ, une idée du président de la FTQ Louis Laberge.

Jean Rochon, mort le 16 octobre à l’âge de 83 ans

Né à Montréal, il s’est spécialisé très tôt dans le domaine de la santé publique, obtenant notamment un doctorat de l’Université Harvard sur ce sujet. Élu pour la première fois député du Parti québécois dans Charlesbourg en 1994, il dirigera plusieurs ministères au fil de sa carrière, notamment celui de la Santé et des Services sociaux dans les cabinets Parizeau et Bouchard en 1994−1998, de même que celui de l’Emploi et de la Solidarité sociale. On lui doit notamment le virage ambulatoire dans le système de la santé et la Loi sur le tabac. Il a aussi fait adopter la loi sur l’assurance−médicaments en 1996. Après son départ de la scène politique, Jean Rochon a occupé des fonctions d’expert−conseil associé à l’INSPQ et a notamment présidé le conseil consultatif de la Fondation canadienne de recherche sur les services de santé. 

Autres décès: Robert Labine (4 février); Charlotte Lécuyer (1er février); Guy Lelièvre (29 mars); Carole Lavallée (26 mars); Henri Lemay (4 avril);  Normand Cherry (11 avril);         Donald William Cameron (3 mai); Paul Birckel (8 juillet); William Davis (8 août); Jérôme Proulx (28 août); Jean−Paul Harney (4 octobre); Pierre Reid (14 novembre); Josée Forest−Niesing (19 novembre); Huguette Lachapelle (15 décembre); Bob Speller (16 décembre).

À l’étranger: James Cross (6 janvier); George Shultz (6 février); Carlos Menem (14 février); Russ Lumbaugh (17 février); Kamal al−Ganzouri (30 mars); Walter Mondale (19 avril); Idriss Déby (20 avril); Donald Rumsfeld (29 juin); Joyvenel Moïse (7 juillet); Jorge Sampaio (9 septembre); Abdelaziz Bouteflika (17 septembre); Colin Powell (18 octobre); Frederik de Klerk (11 novembre); Bob Dole (5 décembre).

−−−

MILIEU DES AFFAIRES

Maurice Tanguay, mort le 24 février à l’âge de 87 ans

Homme d’affaires et philanthrope, Maurice Tanguay ouvre en 1961 Ameublement Tanguay. La chaîne comptera 12 succursales dans la province. En 1991, il crée une fondation qui porte son nom afin de venir en aide aux enfants handicapés, malades et défavorisés de l’est du Québec. Il s’est aussi fait connaître dans le milieu sportif en fondant l’Océanic de Rimouski de la LHJMQ en 1995. Il était aussi très impliqué avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

Michèle Boulanger−Bussière, morte le 29 juillet

Le nom de Michèle Boulanger−Bussière est associé au secteur de la mode au Québec. Au milieu des années 1970, elle met en place les premiers programmes d’études de mode au collège LaSalle où elle occupe un poste de vice−présidence. Dans les années 1990, elle contribue à la fondation de l’École supérieure de la mode, où elle sera directrice aux affaires administratives pendant plus de 10 ans. Très engagée, elle a siégé au conseil d’administration de nombreux organismes comme le Centre québécois de productivité du vêtement, le Centre de promotion de la mode de Montréal et la Fondation de la Mode de Montréal à partir de 1990.

Michel Nadeau, mort le 19 octobre à l’âge de 74 ans

Michel Nadeau a lancé sa carrière à la section économique du journal Le Devoir, où il a été éditorialiste et responsable des pages financières. Il œuvre ensuite à la Caisse de dépôt et placement du Québec, où il a notamment été premier vice−président et directeur général adjoint. Il contribue notamment aux premières politiques de placement. Il est aux premières loges lorsque la Caisse de dépôt aide Quebecor à faire l’acquisition de Vidéotron en 2000. De 2005 à tout récemment, il était directeur général de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP), organisme qu’il a fondé avec Yvan Allaire.

Autres décès: Andreas Apostolopoulos, (15 février); Robert Mundell (4 avril); Galen Weston (12 avril); Ward C. Pitfield fils (14 mai); Peter Bentley (6 septembre); Clement Bowman (7 octobre); Paul House (25 octobre).

À l’étranger: Benjamin de Rothschild (15 janvier); Larry Flint (10 février); Vernon Jordan (1er mars); Petr Kellner (27 mars); Bernard Tapie (3 octobre); Bernard Hanon (10 novembre).

−−−

MILIEUX SOCIAL ET SCIENTIFIQUE

Yves Martin, mort le 23 février à l’âge de 91 ans

Sociologue de formation, Yves Martin a été le  premier recteur laïc de l’Université de Sherbrooke et l’un des fondateurs de l’Institut de recherche en santé et sécurité du travail du Québec. Après une brillante carrière universitaire, il est recruté par la fonction publique québécoise au milieu des années 1960. Nommé sous−ministre adjoint au tout jeune ministère de l’Éducation en 1969, il en devient le sous−ministre trois ans plus tard. En 1973, il devient le directeur général de la Régie de l’assurance−maladie du Québec. Il a aussi présidé une commission d’étude sur les négociations des conventions collectives des secteurs public et parapublic.

Serge Bouchard, mort le 11 mai à l’âge de 73 ans

Cet anthropologue, auteur et animateur s’est passionné pour l’histoire des Premières Nations, la nordicité et l’Amérique francophone. Au fil de sa carrière, il a réalisé des études de terrain sur la Côte−Nord, au Labrador, au Nunavik, à la baie James et au Yukon. Écrivain, il a signé de nombreux ouvrages. Son essai «Les Yeux tristes de mon camion» lui a permis de remporter le prix du Gouverneur général en 2017. On a aussi pu l’entendre au micro de Radio−Canada, notamment à la barre de «Les chemins de travers», pendant 16 ans.

John Gomery, mort le 18 mai à l’âge de 88 ans

L’ancien juge John Gomery est l’un des rares auteurs d’un rapport d’enquête à avoir contribué au renversement d’un gouvernement fédéral. Il s’est fait connaître d’un bout à l’autre du pays lorsqu’il a été désigné pour présider la commission d’enquête sur le scandale des commandites. Au fil de sa carrière, il a été président de la Commission du droit d’auteur du Canada, du Comité général des juges de la Cour supérieure du Québec et du Comité du droit de la famille.  

Autres décès:  Régine Robin (3 février);Jules Bélanger (5 février);Jackie Vautour (5 février); Marisa Ferretti Barth (28 avril); Florence Piron (26 avril); Thomas Berger (28 avril); Lise Denis (12 mai); José Mailhot (24 mai); Jacques Lacoursière (1er juin); Jean−Claude Dionne (21 juin); Fernand Ouellet (28 juin); David Borwein (3 septembre); Claude Montmarquette (8 septembre); Estelle Lacoursière (13 septembre).

À l’étranger: Mary Catherine Bateson (2 janvier); Ivy Bottini (25 février); Isamu Akasaki (1er avril); Philippe d’Edimbourg (9 avril); Marc Ferro (21 avril); Michael Collins (28 avril); Richard R. Ernst (4 juin); Ei−ichi Negishi (6 juin); Richard C. Lewontin (4 juillet); Maria Gomori (10 décembre); Desmond Tutu (26 décembre).

−−−

MILIEU CULTUREL

Raymond Lévesque, mort le 15 février à l’âge de 92 ans

Auteur de centaines de chansons, Raymond Lévesque est surtout connu pour avoir composé la classique «Quand les hommes vivront d’amour». Avec Félix Leclerc, Gilles Vigneault et Claude Léveillé, il est de cette première mouture d’auteurs−compositeurs−interprètes québécois qui ont façonné l’imaginaire de plusieurs générations, et qui ont connu aussi du succès dans la francophonie. Ses chansons ont été interprétées par les plus grands de la francophonie, de Barbara à Pauline Julien, sans compter des «plus jeunes» comme Luce Dufault ou Marie−Pierre Arthur. Devenu sourd au milieu des années 1980, il se consacre ensuite exclusivement à l’écriture, publiant une quinzaine d’ouvrages, dont sept recueils de poèmes, deux pièces de théâtre et deux récits, toujours empreints d’humanisme, de conscience sociale, mais souvent mouillés d’un humour décapant.

Michel Louvain, mort le 14 avril à l’âge de 83 ans

Michel Louvain, né Michel Poulain, est un chanteur romantique qui a charmé le Québec pendant une soixantaine d’années, sans relâche. Ses chansons d’amour comme Buenas noches mi amor, Pourquoi donc as−tu brisé mon cœurAy! Mourir pour toi! et surtout le grand classique La dame en bleu ont accompagné ses admiratrices qui ont suivi dans les salles de spectacle, pendant 60 ans, leur «chanteur de charme», toujours bien mis, sans cesse reconnaissant de tant d’affection de son public. Parallèlement à cette carrière de chanteur, il a animé plusieurs émissions à Télé−Métropole, à TVA et à Radio−Canada, tout en gagnant de nombreux prix du public MétroStar, l’ancêtre du gala Artis.

Marie−Claire Blais, morte le 30 novembre à l’âge de 82 ans

Née en octobre 1939 à Québec, Marie−Claire Blais avait publié son premier roman, «La Belle Bête», à l’âge de 20 ans. Aussitôt remarquée, elle reçoit alors une bourse de la Fondation Guggenheim à la suggestion du célèbre critique américain Edmund Wilson. Son roman le plus connu, «Une saison dans la vie d’Emmanuel», lui a valu les prix Médicis et France−Québec en 1966. En plus d’une vingtaine de romans édités en France et au Québec, tous traduits en anglais, Mme Blais a également écrit six pièces de théâtre et des recueils de poésie. Elle a reçu de nombreux prix, dont le Belgique−Canada en 1976, l’Athanase−David en 1982, le Prince de Monaco en 2002, le prix Gilles−Corbeil de la fondation Émile−Nelligan en 2005 et le Matt−Cohen du Writer’s Trust of Canada en 2007, remis pour la première fois à un écrivain francophone.

Jean−Marc Vallée, mort le 25 décembre à l’âge de 58 ans

Jean−Marc Vallée a été l’un des grands noms du cinéma et de la télévision au XXIe siècle en Amérique du Nord. Le film « C.R.A.Z.Y.», paru en 2005, est un immense succès au Québec et remporte pas moins de quatorze prix Jutra — désormais nommés prix Iris — et dix prix Génie. Après ce succès, il tente sa chance à Hollywood et perce grâce au film «The Young Victoria». Sa direction d’acteurs du film «Dallas Buyers Club» permettra à Matthew McConaughey et à Jared Leto d’être récompensés aux Oscar. Il se tourne ensuite vers la télévision, obtenant un Emmy pour la réalisation de la série à succès «Big Little Lies» sur HBO.

Autres décès: Louis−Pierre Bougie (10 janvier); Vincent Davy (16 janvier); Christopher Plummer (5 février); Roland Berthiaume dit Berthio (8 février); Kittie Bruneau (6 avril); Michel Noël (14 avril);  Jean−Guy Pilon  (28 avril); Claude Jasmin (29 avril); Minou Petrowski (29 avril); Aurélien Boisvert (3 mai); Graeme Ferguson (8 mai) Michel Brûlé (31 mai); Naïm Kattan (2 juillet); Dolores Claman (10 juillet);  Michèle Lalonde (22 juillet); Guy Lalumière (11 août); Roch Demers (17 août); Raymonde Boucher (22 août); Jacques Drouin (28 août); Henriette Valium (1er septembre); Jean−Paul Jeannotte (9 septembre); Michel Garneau (13 septembre); Norm McDonald (14 septembre); Andrée Boucher (30 septembre); Pierre Légaré (5 octobre); Michel Robidoux (31 octobre); Abla Farhoud (1er décembre); Renée Martel (18 décembre), Gérard Poirier (19 décembre); Carmen Bourassa (25 décembre).

À l’étranger:  Jean−Pierre Bacri (18 janvier); Jean Graton (21 janvier); Cloris Leachman (27 janvier); Mary Wilson (8 février); Chick Corea (9 février); James Levine (9 mars); Bertrand Tavernier (25 mars); BJ Thomas (29 mai); Richard Donner (5 juillet); Henri Vernes (25 juillet); Charlie Watts (24 août); Jean−Paul Belmondo (6 septembre); George Wein (13 septembre); Pat Martino (1er novembre), Anne Rice (11 décembre).

−−−

MILIEU SPORTIF

Irving Grundman, mort le 26 février à l’âge de 92 ans

Irving Grundman a été directeur général des Canadiens de Montréal de 1979 à 1983 après avoir été adjoint de l’illustre Sam Pollock. Son équipe remporte la coupe Stanley à sa première saison, mais il est incapable par la suite de mener le club au−delà du 2e tour des séries et sera finalement remplacé par Serge Savard. Sous sa gouverne, les Canadiens montreront un dossier de 232 victoires, 100 défaites et 68 matchs nuls. Après son départ, il demeure impliqué dans le milieu des affaires et tâte de la politique en étant élu conseiller municipal de l’arrondissement de Saint−Laurent. Il doit toutefois démissionner après avoir été reconnu coupable d’avoir accepté un pot−de−vin de 75 000 $ dans une histoire de changement de zonage municipal.

Gilles Lupien, mort le 18 mai à l’âge de 67 ans

Ancien joueur de la LNH, notamment avec les Canadiens de Montréal avec qui il remporta deux fois la coupe Stanley, il s’est surtout fait connaître comme agent. En 224 matchs dans la LNH, il a marqué cinq buts et récolté 30 points, mais c’est surtout pour son travail de protecteur qu’il s’est fait connaître, un travail qu’il détestera toute sa carrière. Il a tenté jusqu’à la toute fin de sa vie d’éliminer les bagarres au hockey, surtout au niveau junior. Lupien a aussi été pendant de nombreuses années propriétaire de franchises dans le domaine de la restauration.

Jocelyne Bourassa, morte le 4 août à l’âge de 74 ans

Surnommée «La Grande Dame du golf», Jocelyne Bourassa est encore à ce jour la seule Québécoise ayant gagné un tournoi de la LPGA. Après avoir remporté plusieurs tournois amateurs, elle se joint au circuit professionnel féminin en 1972. Elle remporte  le titre de recrue par excellence. L’année suivante, elle enlève le premier tournoi La Canadienne, qui deviendra plus tard l’Omnium canadien féminin. Elle a été intronisée au Temple de la Renommée du sport québécois en 1992 et au Temple de la Renommée du golf canadien en 1996.

Autres décès: John Muckler (4 janvier); Kathleen Heddle (11 janvier); George Armstrong (24 janvier); Joe Hardy (19 février); Ralph Backtroem (7 février); Rhéal Cormier (8 mars); René Robert (22 juin); Angela Bailey (31 juillet); Michael Soles (7 juillet); Tony Esposito (10 août); Rodrigue Gilbert (19 août); Yvon Duhamel (17 août).

À l’étranger: Tommy Lasorda (7 janvier);Don Sutton (19 janvier); Leon Spinks (5 février); Bobby Unser (2 mai); Max Mosely (23 mai); Mike Marshall (1er juin); Tom Kuvers (21 juin); Carlos Reutemann (7 juillet); Robert C. Wetenhall (3 septembre); Bill Virdon (23 novembre); John Madden (28 décembre).

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h00

La collecte des gros rebuts débutera bientôt à Rimouski

La collecte des gros rebuts à Rimouski se tiendra du 30 mai au 10 juin, selon les secteurs. La Ville souligne que le ramassage se fait le même jour que la collecte des déchets. Pour les citoyennes et citoyens desservis par le bac roulant, les rebuts doivent être placés en bordure de la rue la veille de la collecte des déchets de votre ...

durée Hier 8h00

Le Canada arrive 28e parmi 39 pays quant au bien-être environnemental des enfants

Le Canada se classe au 28e rang parmi 39 pays riches en ce qui a trait au bien−être environnemental des enfants et des jeunes, selon le dernier Bilan Innocenti publié lundi par le Centre de recherche Innocenti de l’UNICEF.  «Des pays tels que le Canada créent des conditions malsaines, dangereuses et néfastes pour les enfants du monde entier», ...

24 mai 2022

Une entrave à Rivière-du-Loup en raison de travaux de pavage

L’intersection des rues Fraser et Saint-Pierre à Rivière-du-Loup est infranchissable ce mardi 24 mai, alors qu’elle sera pavée en neuf. La Ville rappelle que la circulation est déviée dès ce matin vers le boulevard de l’Hôtel-de-Ville, depuis les intersections avec les rues Joly et des Cèdres. La circulation locale et l’accès aux commerces ...