Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Taux d’enfouissement des déchets

Rimouski se démarque à l’échelle provinciale pour sa gestion des matières résiduelles

durée 10h00
2 février 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Rimouski figure toujours au premier rang des villes de sa catégorie pour le plus faible taux d’enfouissement des déchets.

Les données d’élimination de matières résiduelles sont rendues publiques de façon ponctuelle par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

« Depuis de nombreuses années, notre ville se distingue en matière de gestion des déchets et nous en sommes très fiers, affirme le maire, Guy Caron. Chaque jour, nous faisons de la protection de l’environnement une priorité et ces résultats en témoignent de façon éloquente. La participation des citoyennes et citoyens et des industries, commerces et institutions est exceptionnelle et je suis convaincu que nous continuerons de consolider ce statut de leader environnemental dans les années à venir. »

Aux fins du Programme sur la redistribution aux municipalités des redevances pour l’élimination de matières résiduelles, Rimouski fait partie du groupe des villes de 25 001 à 100 000 habitants situées à 100 kilomètres et plus des grands centres.

Selon les plus récentes données du MELCC, la quantité de déchets enfouis à Rimouski est de 351,67 kg par habitant, soit 23 % de moins que la moyenne des villes de sa catégorie et 27 % inférieure à la moyenne de toutes les villes du Québec.

Parmi les facteurs qui expliquent le succès de la ville en matière de réduction de l’enfouissement, mentionnons l’implantation du bac brun sur le territoire rimouskois en 2013. En neuf ans, plus de 45 000 tonnes de matières ont été compostées et donc détournées du lieu d’enfouissement.

Grâce à ses résultats, Rimouski a bénéficié d’un taux de subvention 25 % plus élevé que la moyenne des autres villes du Québec. La subvention obtenue permet de soutenir les actions liées au plan de gestion des matières résiduelles et de maintenir la taxe résidentielle d’enlèvement et de gestion des matières résiduelles à un taux avantageux pour la population.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 9h45

COVID-19: peu de recours jusqu'ici aux doses de rappel de vaccination

En date de mercredi, seulement 56 % des Québécois âgés de cinq ans et plus avaient reçu une troisième dose de vaccin contre la COVID-19, une proportion inchangée depuis des mois alors que le Québec se prépare à une nouvelle campagne de vaccination avant une éventuelle autre vague  d'infections cet automne. Des responsables gouvernementaux croient ...

15 août 2022

Le réseau collégial s'apprête à vivre une rentrée marquée par le manque de personnel

À une semaine de la rentrée, la CSQ s'inquiète de voir certains cégeps incapables d'offrir certains services et même certains cours faute de personnel. La CSQ et ses syndicats affiliés du réseau collégial demande à Québec de bonifier les conditions de travail du personnel des cégeps afin de contrer une pénurie de personnel qui commence à affecter ...

11 août 2022

Les Canadiens tiennent plus à leur langue qu'à leurs autres identités

Un nouveau sondage révèle que plus de Canadiens déclarent un fort attachement à leur langue principale qu'à tout autre marqueur d'identité, y compris le pays en tant que tel. L'enquête menée par la firme Léger pour l'Association d'études canadiennes précise que 88 % des répondants ont déclaré un fort sentiment d'attachement à leur langue ...