Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Adoption d’un nouveau règlement incendie

Il faut maintenant un permis pour lancer des feux d’artifice à Rivière-du-Loup

durée 14h00
2 mars 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Rivière-du-Loup s’est dotée d’un nouveau règlement en matière de sécurité et de prévention incendie lors de la plus récente séance du conseil municipal.

Il introduit notamment l’obligation d’obtenir un permis pour tenir un feu d’artifice en vente libre.

En parallèle, la Ville lance deux outils sur son Portail citoyen, pour aisément demander ce permis et un second, requis pour le brûlage.

Naturellement, la sécurité des citoyens et des intervenants demeure au cœur du règlement et les ajouts que cette édition introduit entendent répondre à l’évolution des normes ainsi qu’aux enjeux notés sur le terrain au fil des ans.

Pour les citoyens, la plus grande nouveauté demeure l’obligation d’obtenir un permis, gratuit, pour lancer des feux d’artifice en vente libre.

Cette mesure permettra de mieux encadrer l’activité, en s’assurant entre autres qu’elle se tient à un emplacement adéquat pour éviter tout risque d’incendie et qu’elle soit sous la responsabilité d’un adulte.

Cour formulaire

La Ville a bonifié son Portail citoyen, accessible au portail.villerdl.ca, afin de simplifier le processus d’obtention du permis, via un court formulaire à remplir en ligne.

Il est également possible de procéder par téléphone, en appelant au 418 867-6691 sur les heures de bureau.

Dans la foulée, un outil pour présenter une demande de permis de brûlage pour un feu de branchage ou de joie a aussi été ajouté, comprenant la possibilité dans ce cas d’acquitter les frais applicables.

Autre modification touchant plus directement les citoyens, la plus récente mouture du règlement louperivois stipule que le conduit de la sécheuse situé entre le mur et l’appareil doit désormais être en métal, ce qui minimise les risques d’incendie et s’arrime avec l’exigence de la majorité des compagnies d’assurance.

Il vient également préciser les bonnes pratiques concernant la disposition des cendres de poêle à bois, telles que l’obligation de les entreposer à l’extérieur dans un contenant muni d’un couvercle.

Intoxication

Étant donné les possibilités d’intoxication au monoxyde de carbone, il a été choisi d’aller au-delà de la simple recommandation pour en faire une obligation.

Le règlement bonifie par ailleurs les normes relatives aux numéros civiques pour inclure les bâtiments en construction, afin de les identifier rapidement en cas d’urgence, et améliorer la visibilité des bâtiments éloignés de la voie publique.

D’autres modifications du nouveau règlement 2088 entendent pour leur part mieux outiller les pompiers lors des interventions ou visites de prévention. Ainsi, il prévoit une couverture accrue pour les enjeux électriques, en incluant dans sa sphère d’intervention des éléments qui en étaient auparavant exclus, par exemple une boîte de jonction non munie de couvercle ou des dispositifs non conformes.

Également, les bâtiments à risques élevés et très élevés devront être munis de boîtes à clé unique, ce qui favorisera une action rapide des intervenants à l’intérieur et la diminution des dommages. Les quelques propriétaires concernés recevront des communications à cet effet.

Comme l’exigent plusieurs autres villes, l’inspection des systèmes d’alarme commerciaux devra finalement être effectuée par des techniciens accrédités de l’Association canadienne de l’alarme incendie (ACAI), ce qui atteste d’une formation de niveau supérieur, ainsi que des mises à jour annuelles et en continu.

Le règlement 2088 est disponible en ligne sur le site de la Ville, en écrivant à [email protected] pour en recevoir une copie ou en composant le 418 862-5901.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h00

La CNESST rappelle que le travail à la chaleur comporte des risques

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rappelle que le travail à la chaleur peut constituer un risque pour la santé et la sécurité des travailleurs et travailleuses qui effectuent une tâche physique. Pour prévenir les lésions graves, qui peuvent même s’avérer mortelles, la CNESST invite les ...

durée Hier 14h00

Lignes à haute tension : d'autres spirales anti-accumulation de glace dans la région

Hydro-Québec a fait savoir par voie de communiqué qu’elle poursuivra au cours des prochaines semaines l'installation de spirales anti-accumulation de glace sur les tronçons surplombant les croisements de routes des lignes à haute tension dans les municipalités de Saint-Alexandre-de-Kamouraska et de Saint-Antonin. Les interventions seront ...

durée Hier 9h00

Le Canada se prépare à jeter 13,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca

Le Canada est sur le point de jeter plus de la moitié de ses doses du vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, car il n'a trouvé aucun preneur ni au Canada ni à l'étranger. Une déclaration de Santé Canada indique que 13,6 millions de doses du vaccin ont expiré au printemps et seront jetées. Il y a un an, le Canada avait annoncé qu'il ...