Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La demande est grandissante

Québec annonce un financement récurrent de 325 000$ pour Cégep virtuel

durée 10h00
18 mars 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, était de passage au Cégep de La Pocatière hier afin d’annoncer l’octroi d’un financement récurrent de 325 000$ pour Cégep virtuel afin de soutenir ses opérations.

Cet appui du ministère de l’Enseignement supérieur confirme le rôle important que joue Cégep virtuel dans le milieu collégial, mais aussi comme acteur clé en persévérance et réussite scolaire.

Le financement accordé par le ministère de l’Enseignement supérieur arrive à une période charnière pour Cégep Virtuel, qui poursuit sa croissance face à une demande grandissante.

« Le soutien financier offert permettra de modifier notre modèle de gouvernance afin de recruter de nouveaux partenaires, d’augmenter la capacité d’offre de cours afin de répondre aux demandes croissantes des étudiants, de centraliser certaines opérations pour uniformiser les processus et de mettre en place une équipe dédiée », souligne Josée Leblanc, directrice du Cégep virtuel.

Taux de réussite

Le modèle de Cégep Virtuel, qui repose sur des cours en virtuel qui s’intègrent aux horaires des étudiants et leur permet de recevoir une formation avec un enseignant, comme s’ils étaient en classe, est très prisé.

Les étudiants du réseau collégial qui ont besoin d’alternatives pour suivre certains cours et compléter leur cheminement collégial apprécient notamment cette formule d’enseignement.

Depuis 2016, Cégep virtuel a permis à plus de 7400 étudiants de poursuivre leurs études au collégial et de favoriser l’accessibilité à tous.

Que ce soit pour suivre le cours manquant pour décrocher son diplôme, rattraper un retard de formation alors que les cours recherchés ne sont pas offerts à la session désirée, ou encore régler un conflit d’horaire en lien avec le travail ou les entraînements sportifs, Cégep virtuel permet de palier à plusieurs situations qui peuvent représenter un risque pour la persévérance et la réussite scolaire.

Les taux de réussite qui atteignent les 86 % confirment la pertinence de ce modèle.

« Cégep virtuel regroupe dix cégeps de régions qui se sont dotés d’une offre de cours alternative à distance, commune afin de répondre à leur engagement envers la réussite et la diplomation des étudiants. Nous offrons aux étudiants sur tout le territoire québécois, un modèle unique qui a fait ses preuves, soit de la formation offerte en ligne et dispensée par un enseignant du collégial présent en temps réel (mode synchrone) », affirme Marie-Claude Deschênes, directrice générale du Cégep de La Pocatière et porte-parole de Cégep virtuel.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h20

Enseignement de l'histoire au Québec: Une coalition réclame des changements

L’histoire serait insuffisamment et inadéquatement enseignée, juge la Coalition pour l’histoire, qui rend publique sa plateforme de recommandations, samedi, à deux jours de l’élection au Québec.   Estimant que son enseignement permet de former des citoyens éclairés, la Coalition pour l’histoire souhaite voir un cours d’histoire sur le Québec ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

L'armée canadienne s'inquiète de plus en plus de ses problèmes de recrutement

Les Forces armées lancent un signal d'alarme sur ses problèmes de recrutement: elles manquent de recrues pour occuper les milliers de postes vacants dans ses rangs. Le problème est si criant que l'officier supérieur responsable du recrutement et de l'entraînement décrit la situation comme une crise. La brigadière-générale Krista Brodie a dit ...