Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Jusqu’à mardi prochain

Une autre rupture de service en obstétrique à l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac

durée 16h00
6 mai 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Il y aura une autre rupture de service en obstétrique à l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac et elle entre en vigueur maintenant et jusqu’à mardi 8 heures.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent précise dans un communiqué qu’encore une fois, un enjeu de personnel infirmier provoque cette rupture temporaire de service.

La direction de la santé publique régionale tient cependant à rappeler à la population du Témiscouata que tout est mis en œuvre afin de planifier des corridors de services dans les délais adéquats.

Les futures mères ont en tout temps accès à un transfert vers Rivière-du-Loup et à du personnel qui peut les accueillir et leur offrir des services sécuritaires et efficaces.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h00

La CNESST rappelle que le travail à la chaleur comporte des risques

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rappelle que le travail à la chaleur peut constituer un risque pour la santé et la sécurité des travailleurs et travailleuses qui effectuent une tâche physique. Pour prévenir les lésions graves, qui peuvent même s’avérer mortelles, la CNESST invite les ...

durée Hier 14h00

Lignes à haute tension : d'autres spirales anti-accumulation de glace dans la région

Hydro-Québec a fait savoir par voie de communiqué qu’elle poursuivra au cours des prochaines semaines l'installation de spirales anti-accumulation de glace sur les tronçons surplombant les croisements de routes des lignes à haute tension dans les municipalités de Saint-Alexandre-de-Kamouraska et de Saint-Antonin. Les interventions seront ...

durée Hier 9h00

Le Canada se prépare à jeter 13,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca

Le Canada est sur le point de jeter plus de la moitié de ses doses du vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, car il n'a trouvé aucun preneur ni au Canada ni à l'étranger. Une déclaration de Santé Canada indique que 13,6 millions de doses du vaccin ont expiré au printemps et seront jetées. Il y a un an, le Canada avait annoncé qu'il ...