Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une diminution de 11,4% comparativement à 2020

Rapport de la DPJ : une baisse des signalements au Bas-Saint-Laurent

durée 14h00
14 juin 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Contrairement à la tendance provinciale, le nombre de signalements à la DPJ a diminué l’an dernier au Bas-Saint-Laurent, indique le rapport rendu public ce matin.

Dans la région, 2 561 signalements ont été traités, soit 7 situations d’enfant signalées/jour. C’est une diminution de 11,4% des signalements traités comparativement à 2020.

Parmi ces signalements, 884 ont été retenus, encore là une baisse de 12,4 %.

Le taux de rétention des signalements est de 34,5%. L’an dernier, il était de 34,9%.

Les signalements proviennent toujours en majorité des employés d’organismes publics (33,1%); les proportions ont légèrement bougé par rapport aux années précédentes.

Le principal milieu de vie des enfants pris en charge par la DPJ est toujours le milieu familial (57,3%).

On constate par ailleurs qu’une plus grande proportion d’enfants demeure avec une personne significative (11,1 %).

Au niveau provincial, les directrices et les directeurs de la protection de la jeunesse (DPJ) ont traité 132 632 signalements au cours de l’année 2021, comparativement à 117 904 l’an dernier, ce qui représente une augmentation de 12,5 % et une moyenne de 363 situations d’enfants signalées par jour au Québec, soit 40 de plus que l’an dernier.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


26 septembre 2022

L'armée canadienne s'inquiète de plus en plus de ses problèmes de recrutement

Les Forces armées lancent un signal d'alarme sur ses problèmes de recrutement: elles manquent de recrues pour occuper les milliers de postes vacants dans ses rangs. Le problème est si criant que l'officier supérieur responsable du recrutement et de l'entraînement décrit la situation comme une crise. La brigadière-générale Krista Brodie a dit ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...

23 septembre 2022

Le nombre d’arrivées internationales au pays a augmenté en juillet

Le nombre d’arrivées internationales au Canada a augmenté en juillet dernier, mais il n’a pas encore retrouvé ses niveaux d’avant la pandémie, indique Statistique Canada. L’agence indique que 11 fois plus de voyages au Canada ont été effectués par des résidents américains en juillet comparativement à juillet de l’an dernier. Mais ce bilan ...