Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Appel du président

Pauvreté, inflation et bas salaires «inquiètent énormément» la FTQ

durée 15h00
11 janvier 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

La pauvreté et l'inflation «inquiètent énormément» la FTQ, alors qu'il y a aussi pénurie de main-d'oeuvre et un salaire minimum d'à peine plus de 14 $ l'heure.

«Tout le monde devrait être capable de s'acheter des fruits et des légumes. Mais quand le prix de la salade est rendu à 8 $, 9 $ 10 $, je ne suis pas sûr qu'il y a bien du monde qui sont capables de se payer une salade, quand tu gagnes 15 $, 16 $ ou 17 $ l'heure», a lancé le président de la FTQ, Daniel Boyer, à l'occasion de sa traditionnelle conférence de presse de début d'année.

L'inflation ne frappe pas tout le monde également, a-t-il rappelé, en faisant référence aux présidents des grandes entreprises qui, en ce début de janvier, ont déjà gagné le salaire annuel du travailleur moyen.

Et les chèques ponctuels envoyés par le gouvernement du Québec ne suffiront pas et ne résoudront pas le problème. La FTQ y préférerait une hausse du salaire minimum, une bonification du crédit d'impôt pour solidarité et un meilleur accès au logement, par exemple, soit des mesures plus structurantes.

Québec doit bientôt annoncer la hausse du salaire minimum qui entrera en vigueur le 1er mai. Actuellement, le taux du salaire minimum est de 14,25 $ l'heure et la FTQ milite pour qu'il atteigne au moins 18 $ l'heure.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Québec: minorités visibles sous-représentés chez les dirigeants d'organismes publics.

Un nouveau rapport publié lundi constate que les membres des minorités visibles sont encore sous-représentés dans les postes de direction des organismes publics québécois. La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse constate que les obstacles persistent non seulement pour accéder aux emplois, mais encore davantage pour la ...

27 janvier 2023

FRAPRU: les loyers moins chers sont plus rares dans les régions métropolitaines

Ce sont les logements à plus bas loyer qui sont les plus rares dans les régions métropolitaines du Québec, selon ce qu'affirme le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) qui revient à la charge avec sa demande au gouvernement du Québec d’un financement accru de construction de nouveaux logements sociaux. Le FRAPRU signale que le ...

27 janvier 2023

Les données de la SCHL confirment que la crise du logement s'aggrave au Québec

Il est de plus en plus difficile de se trouver un logement au Québec et ceux-ci sont de plus en plus chers. Les données publiées par la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) confirment en effet que la crise du logement s’aggrave, tant en matière d’augmentation du coût des loyers que du manque criant de logements.  Bien que les ...