Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Projet pilote du ministère de la Santé

Mieux soigner les aînés en rapprochant les gériatres de la première ligne

durée 11h00
29 juin 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Avec sa démographie vieillissante, le Québec devra prendre soin de plus en plus d’aînés au cours des prochaines années. Dans le but de mieux traiter ces patients, un projet pilote sera déployé cet automne dans le réseau de la santé afin de créer des ponts entre les médecins gériatres et la première ligne.

Le projet de «gériatre répondant» est mené par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) en collaboration avec l’Association des médecins gériatres du Québec (AMGQ). L’initiative a également reçu un soutien financier de plus de 4,5 millions $ du fonds de l’Institut de la pertinence des actes médicaux (IPAM) pour la mise en place du projet pilote et le déploiement dans l’ensemble du réseau.

En réalité, ce n’est pas un, mais quatre projets pilotes parallèles qui seront lancés dans chacun des réseaux universitaires de santé et de services sociaux (RUISSS), c’est-à-dire dans les établissements associés à l’Université Laval, à l’Université McGill, à l’Université de Montréal et à l’Université de Sherbrooke.

La version pilote doit s’étendre de septembre 2023 à mars 2024, le temps de bien implanter la pratique et d’apporter les améliorations nécessaires en cours de route. Puis, le MSSS avance l’échéancier ambitieux de déployer un véritable programme dans tout le réseau à la fin de 2024.

De manière simple, on peut décrire la démarche comme une manière de rapprocher les médecins gériatres, une spécialité tertiaire, de la première ligne. Concrètement, les médecins de famille, les infirmières praticiennes spécialisées ou les équipes de soins à domicile pourront soumettre des cas de patients complexes à l’attention d'un spécialiste du vieillissement.

Afin de s’assurer de l’efficacité du processus, un intervenant pivot aura la charge d’analyser chacune des demandes avant de les soumettre au gériatre «de garde». Cet intermédiaire devra s’assurer que toutes les options ont été envisagées avant de faire appel au médecin gériatre. Il aura aussi la responsabilité de préparer les dossiers et de coordonner les horaires de consultation.

L’entente entre le ministère et l’AMGQ prévoit qu’un médecin gériatre soit disponible pour ces consultations du lundi au vendredi, de 8h à 17h.

Selon les données du MSSS, on compte environ 110 médecins gériatres dans le réseau québécois, ce qui est insuffisant pour répondre à l’ensemble des besoins dans chacune des régions.

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux.

Ugo Giguère, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 mars 2024

Des bactéries intestinales nuiraient aux yeux

Des bactéries ayant migré des intestins jusqu'aux yeux pourraient être responsables, du moins en partie, de certaines maladies dégénératives de la rétine que l'on pensait jusqu'à présent être d'origine entièrement génétique, démontrent des travaux réalisés par des chercheurs britanniques et chinois. Cela soulève l'espoir que ces maladies puissent ...

28 février 2024

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

28 février 2024

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...