Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Statistique Canada

Canada: hausse de l'insécurité alimentaire, même au-dessus du seuil de pauvreté

durée 12h00
14 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les plus récentes données de Statistique Canada démontrent que la proportion de familles canadiennes en situation d'insécurité alimentaire a augmenté entre 2021 et l’an dernier, de 16 % à 18 %, même si environ 80 % de ces familles avaient des revenus supérieurs au seuil de la pauvreté. 

L’agence fédérale explique que le revenu ne peut à lui seul expliquer l'insécurité alimentaire. Celle-ci découle plutôt de l'interaction entre divers facteurs, tels que la stabilité du revenu, les actifs et l'endettement, l'accès à du soutien provenant de la famille ou de la communauté, et le coût de la vie.

L’année dernière, parmi les personnes les plus exposées au risque d'insécurité alimentaire figuraient les mères célibataires, les familles autochtones et les familles noires. 

En 2022, 48 % des mères célibataires qui vivaient sous le seuil de la pauvreté et 40 % de celles qui se situaient au-dessus de ce seuil vivaient de l'insécurité alimentaire. Les plus exposées étaient celles qui présentaient d'autres facteurs de risque interreliés, comme le fait de ne pas avoir de diplôme d'études secondaires, d'être au chômage et de vivre dans un logement locatif.

Le taux d'insécurité alimentaire des familles autochtones qui vivaient au-dessus du seuil de la pauvreté a été mesuré à 31 %.

De plus, les familles racisées vivant au-dessus du seuil de la pauvreté étaient plus susceptibles de déclarer vivre en situation d'insécurité alimentaire que leurs homologues non racisées et non autochtones. 

L'Enquête canadienne sur le revenu de Statistique Canada a observé que l'insécurité alimentaire touchait tous les groupes d'âge, mais que les personnes âgées étaient les moins susceptibles d'en faire l'expérience.

En 2022, le taux d'insécurité alimentaire chez les aînés qui vivaient en dessous du seuil de la pauvreté se chiffrait à 21 %, ce qui était inférieur au taux moyen enregistré chez l'ensemble des familles vivant sous le seuil de la pauvreté, de 35 %. Le taux chez les personnes âgées qui vivaient au-dessus du seuil de la pauvreté était de 9 %.

Statistique Canada avance l’hypothèse que la vulnérabilité moindre des personnes âgées repose sur leur meilleure santé financière en général. 

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Données de l'ISQ: les Québécois fument moins la cigarette, mais vapotent plus

La proportion des Québécois qui fument la cigarette tend à diminuer, mais ils sont plus nombreux à vapoter, montre de nouvelles données de l'Institut de la statistique (ISQ) dévoilées jeudi. L'Enquête québécoise sur le tabac et les produits de vapotage de 2023 a été menée auprès de 12 000 personnes de 15 ans et plus. Il en ressort que les jeunes ...

Une protéine pourrait freiner les dommages d'un AVC

Une protéine dont le rôle a récemment été élucidé par un chercheur de l'Université Laval pourrait un jour permettre de minimiser les dommages causés au cerveau par un accident vasculaire cérébral (AVC). Le professeur Ayman ElAli et ses collègues ont ainsi découvert que la protéine PDGF-D, qui est produite dans le cerveau après un AVC par des ...

Héma-Québec lance un appel urgent pour les dons de sang des groupes O+, O- et B-

Héma-Québec lance un appel «urgent» aux personnes appartenant aux groupes sanguins O+, O- et B+ qui seraient prêtes à donner du sang, car ses réserves se sont détériorées dans les dernières semaines. Dans un communiqué publié jeudi matin, Héma-Québec a expliqué que l'arrivée du beau temps a poussé de nombreux donneurs à annuler leur ...