Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les 21, 22 et 23 novembre

Secteur public: une semaine qui sera marquée par trois grèves

durée 10h00
20 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La semaine s'annonce tumultueuse dans les services publics au Québec, alors que trois grèves auront lieu à différents moments, mais elles se chevaucheront toutes jeudi.

D'abord le front commun, qui est composé de la CSN, de l'APTS, de la CSQ et de la FTQ, et qui représente 420 000 membres, lancera le bal avec son débrayage qui aura lieu les 21, 22 et 23 novembre. Il affectera les établissements de santé, de services sociaux, scolaires et collégiaux.

Puis la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui compte 80 000 infirmières et autres professionnelles en soins, débraiera à son tour les 23 et 24 novembre.

Et à compter du jeudi 23, ce sont les 66 000 enseignants de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) qui amorceront une grève générale illimitée.

D'autres journées de négociation ont été ajoutées au calendrier cette semaine; des comités de négociation discuteront donc durant l'exercice de la grève.

«On l'avait dit, nous, que s'il n'y avait pas de règlement avant le 21, on serait en grève. C'est clair qu'il n'y aura pas de règlement avant le 21. Nous, ce qu'on dit, c'est qu'on est prêt à négocier sept jours semaine, là. On veut un règlement», a lancé en entrevue François Enault, vice-président de la CSN.

Vendredi dernier, le premier ministre François Legault a assuré de sa bonne volonté et de son empressement à renouveler les conventions collectives qui concernent quelque 600 000 employés de l'État. «Je souhaite qu'on règle ça dans les prochains jours et qu'il n'y en ait pas de grève la semaine prochaine», a-t-il affirmé.

Mais ces trois grèves seront difficilement évitables, vu les maigres progrès aux tables.

«Le gouvernement n'a pas évité la première courte séquence de grève. Il n'a pas évité la deuxième séquence de grève. J'espère qu'il va comprendre qu'il devrait essayer de travailler pour éviter la troisième séquence de grève», a lancé M. Enault, de la CSN.

Vers une illimitée?

Le mandat de grève du front commun en est un de grève générale illimitée qui serait précédée de séquences de grève. La prochaine séquence pourrait donc être de quelques journées encore ou bien devenir illimitée.

«Présentement, le mandat qu'on a, oui ça pourrait être en grève générale illimitée quelque part en décembre, si les choses n'avancent pas. Mais on continue. La seule chose sur laquelle on est d'accord avec le gouvernement, c'est qu'on veut un règlement pour les Fêtes», a conclu M. Enault.

Entre autres, le front commun représente la majorité des enseignants du primaire et du secondaire au Québec, par l'intermédiaire de la CSQ. Dans les établissements de santé, il représente aussi les préposés aux bénéficiaires par l'intermédiaire de la CSN et de la FTQ. Et il représente aussi les techniciens et professionnels dans la santé et les services sociaux par l'intermédiaire de l'APTS. Il représente également des dizaines de milliers d'employés de soutien, tant dans le milieu scolaire que de celui de la santé.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Une protéine pourrait freiner les dommages d'un AVC

Une protéine dont le rôle a récemment été élucidé par un chercheur de l'Université Laval pourrait un jour permettre de minimiser les dommages causés au cerveau par un accident vasculaire cérébral (AVC). Le professeur Ayman ElAli et ses collègues ont ainsi découvert que la protéine PDGF-D, qui est produite dans le cerveau après un AVC par des ...

Héma-Québec lance un appel urgent pour les dons de sang des groupes O+, O- et B-

Héma-Québec lance un appel «urgent» aux personnes appartenant aux groupes sanguins O+, O- et B+ qui seraient prêtes à donner du sang, car ses réserves se sont détériorées dans les dernières semaines. Dans un communiqué publié jeudi matin, Héma-Québec a expliqué que l'arrivée du beau temps a poussé de nombreux donneurs à annuler leur ...

durée Hier 18h00

Les garderies privées subventionnées se disent traitées injustement

Écorchées par la vérificatrice générale, les garderies privées subventionnées se trouvent traitées injustement. Dans un rapport publié la semaine dernière, la vérificatrice Guylaine Leclerc faisait ressortir que 57 % des garderies privées subventionnées échouaient dans la mesure d'évaluation de la qualité éducative, par rapport à un taux d'échec ...