Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Des négociations difficiles

Des syndicats représentant 570 000 travailleurs du secteur public en grève

durée 12h00
23 novembre 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

La difficile négociation du secteur public connaît son point culminant, ce jeudi, alors que les syndicats représentant près de 570 000 travailleurs seront en grève en même temps.

La Fédération autonome de l'enseignement, qui représente quelque 66 000 enseignants des niveaux primaire et secondaire, amorce jeudi une grève générale illimitée.

Ses neuf syndicats membres sont l'Alliance des professeurs de Montréal, le Syndicat de l'enseignement de l'Ouest de Montréal, le Syndicat de l'enseignement de la Pointe-de-l'île, le Syndicat de l'enseignement de la région de Laval, le Syndicat de l'enseignement des Basses-Laurentides, le Syndicat de l'enseignement des Seigneuries, le Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais, le Syndicat de l'enseignement de la Haute-Yamaska et le Syndicat de l'enseignement de la région de Québec.

La Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui représente 80 000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques, sera en grève jeudi et vendredi.

Dans leur cas, des services essentiels sont prévus, selon les unités de soins. Le Tribunal administratif du travail a déjà approuvé les listes de services à dispenser.

Aussi, le front commun intersyndical, qui représente 420 000 travailleurs par le biais de ses quatre organisations membres — la CSN, la CSQ, l'APTS et la FTQ — tiendra alors la dernière de ses trois journées de grève consécutives.

Le front commun est présent dans tous les secteurs: santé, services sociaux, cégeps et écoles primaires et secondaires. Il représente notamment la majorité des enseignants, les préposés aux bénéficiaires, ainsi que des dizaines de milliers d'employés de soutien, de techniciens et professionnels dans la santé et les services sociaux.

Un autre syndicat s'est ajouté aux groupes de grévistes. Ainsi, 700 professionnels dans 10 collèges, membres du Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) se joindront aux grévistes, jeudi et vendredi.

«Le gouvernement peut bien dire "ça ne marche pas avec le front commun", mais là, ça ne marche pas avec la FIQ, ça ne marche pas avec la FAE, ça ne marche pas... Un moment donné, ça ne marche pas avec personne! Faut se poser des questions quand même! Il ne faut pas oublier que la grève (jeudi), ça va être près de 600 000 personnes dans les rues du Québec. Ça va être la plus grosse grève qu'il y aura jamais eue au Canada», a lancé François Enault, vice-président de la CSN.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 mars 2024

Des bactéries intestinales nuiraient aux yeux

Des bactéries ayant migré des intestins jusqu'aux yeux pourraient être responsables, du moins en partie, de certaines maladies dégénératives de la rétine que l'on pensait jusqu'à présent être d'origine entièrement génétique, démontrent des travaux réalisés par des chercheurs britanniques et chinois. Cela soulève l'espoir que ces maladies puissent ...

28 février 2024

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

28 février 2024

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...