Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Action travail des femmes (ATF)

Les immigrantes plus affectées par la non-reconnaissance de leurs diplômes au Québec

durée 09h00
6 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les femmes immigrantes se trouvent davantage poussées à occuper un emploi en dessous de leur niveau de scolarité que le reste de la population active au Québec, les amenant souvent dans des milieux de travail plus précaires, selon un organisme féministe.

La grande responsable de ce qui est appelée la «déqualification» est la non-reconnaissance des diplômes étrangers, pointe l'Action travail des femmes (ATF).

L'organisme a présenté mardi matin les conclusions du projet «Contrer les effets systémiques de la non-reconnaissance des diplômes étrangers sur les femmes immigrantes», qui a débuté en 2021.

Le taux de déqualification chez les immigrantes s'élevait à environ 45 % en 2019, contre un peu moins du tiers en moyenne pour l'ensemble de la population, selon des données du ministère québécois de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. Pour l'ensemble des immigrants, ce taux atteignait 44,2 %.

«La déqualification, c'est occuper un emploi nécessitant des qualifications moindres que celles qu'on possède. Donc, être diplômée d'un certain niveau, puis occuper un emploi qui aurait nécessité moins de formation», a expliqué Michelle F. Hangnilo, la coordonnatrice des projets au Réseau d’action pour l’égalité des femmes immigrées et racisées du Québec (RAFIQ), qui a aussi collaboré au projet.

En conséquence, ces personnes sont confrontées à un salaire inférieur et un appauvrissement, a-t-elle résumé lors de l'événement bilan à Montréal.

Mme Hangnilo venait de brosser le portait des femmes immigrantes au Québec autour de six grands constats concernant entre autres la langue, l'éducation et le revenu.

Les instigateurs du projet proposent plusieurs recommandations visant les universités et une amélioration de la Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue.

Frédéric Lacroix-Couture, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Technologistes médicaux: une pénurie silencieuse qui crée des retards dans le réseau

Travailleurs de l'ombre et métier méconnu du public, les technologistes médicaux sont essentiels pour traiter les patients. Toutefois, une «pénurie critique» de technologistes sévit présentement au Québec, ce qui engendre des retards dans le réseau de la santé.  Les analyses effectuées par les technologistes médicaux permettent au médecin de ...

19 avril 2024

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...