Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ministre de la Défense, Bill Blair

Un projet de loi prévoit que la cour martiale n'entendrait plus les délits sexuels

durée 18h00
21 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le gouvernement fédéral a déposé jeudi un projet de loi qui empêcherait officiellement l'armée d'enquêter et de poursuivre pour les crimes à caractère sexuel.

Le ministre de la Défense, Bill Blair, a déposé des modifications à la Loi sur la défense nationale qui retireraient aux cours martiales le pouvoir d'instruire des causes relativement à certaines infractions au Code criminel.

De la même façon, la police militaire n’aurait plus le pouvoir d’enquêter sur ces affaires.

L'ancienne juge à la Cour suprême Louise Arbour avait recommandé notamment ce changement à l'automne 2021, dans un rapport préliminaire.

L'année suivante, dans son rapport cinglant sur la culture toxique dans l’armée, elle recommandait des dizaines d'autres changements.

L’armée a déjà commencé à renvoyer les affaires de nature sexuelle devant le système judiciaire civil en 2021, mais seulement la moitié environ des affaires ont été effectivement prises en charge par la police au cours des deux premières années.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Technologistes médicaux: une pénurie silencieuse qui crée des retards dans le réseau

Travailleurs de l'ombre et métier méconnu du public, les technologistes médicaux sont essentiels pour traiter les patients. Toutefois, une «pénurie critique» de technologistes sévit présentement au Québec, ce qui engendre des retards dans le réseau de la santé.  Les analyses effectuées par les technologistes médicaux permettent au médecin de ...

19 avril 2024

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...