Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ils sont passés de 63 % en septembre 2023 à 92 %

Le taux de réussite des infirmières à l'examen d'admission bondit à 92 %

durée 18h00
15 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Après avoir connu un nombre d'échecs anormalement élevé à l'automne 2022, puis au printemps 2023, voilà que les taux de réussite à l'examen d'admission pour les infirmières ont grimpé en flèche. Ils sont passés de 63 % en septembre 2023 à 92 % pour l'examen tenu le 26 mars dernier. 

Les milieux cliniques pourront ainsi compter sur 1702 infirmières et infirmiers issus de la relève. 

Rappelons que les résultats à l'examen d'admission de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) avaient chuté de façon draconienne en septembre 2022 pour atteindre un taux de réussite de 51,4 %. En mars 2022, ils étaient toujours très bas avec un taux de 53,3 %. 

En 2023, l'OIIQ a mis en place des mesures administratives qui ont eu pour effet de rehausser le taux de réussite à 63 % pour septembre 2023. 

L'OIIQ a indiqué à La Presse Canadienne qu'elle n'accorderait pas d'entrevue sur les résultats à l'examen dévoilés mercredi. Dans un communiqué, il commente que «les stratégies déployées à la réussite de l'examen et la collaboration soutenue avec les différents partenaires ont porté fruit». 

L'Ordre a fait savoir qu'il est «en bonne posture» pour cesser d'appliquer les mesures d'assouplissement qui étaient en vigueur depuis janvier 2023. Cela comprend le nombre d'essais et des dispositions réglementaires par rapport au délai de réussite de l'examen. 

Les candidats qui le souhaitent pourront toutefois continuer à bénéficier des mesures d'accompagnement pour l'aide à la préparation de l'examen. 

Les candidats qui n'ont toujours pas réussi l'examen professionnel devront se présenter à la prochaine session d'examen en septembre 2024.

L'OIIQ soutient que les travaux d'amélioration du processus de l'examen se poursuivront. 

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux.

Katrine Desautels, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Données de l'ISQ: les Québécois fument moins la cigarette, mais vapotent plus

La proportion des Québécois qui fument la cigarette tend à diminuer, mais ils sont plus nombreux à vapoter, montre de nouvelles données de l'Institut de la statistique (ISQ) dévoilées jeudi. L'Enquête québécoise sur le tabac et les produits de vapotage de 2023 a été menée auprès de 12 000 personnes de 15 ans et plus. Il en ressort que les jeunes ...

Une protéine pourrait freiner les dommages d'un AVC

Une protéine dont le rôle a récemment été élucidé par un chercheur de l'Université Laval pourrait un jour permettre de minimiser les dommages causés au cerveau par un accident vasculaire cérébral (AVC). Le professeur Ayman ElAli et ses collègues ont ainsi découvert que la protéine PDGF-D, qui est produite dans le cerveau après un AVC par des ...

Héma-Québec lance un appel urgent pour les dons de sang des groupes O+, O- et B-

Héma-Québec lance un appel «urgent» aux personnes appartenant aux groupes sanguins O+, O- et B+ qui seraient prêtes à donner du sang, car ses réserves se sont détériorées dans les dernières semaines. Dans un communiqué publié jeudi matin, Héma-Québec a expliqué que l'arrivée du beau temps a poussé de nombreux donneurs à annuler leur ...