Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les prestations doivent notamment être bonifiées selon l’organisme

L’AQDR souhaite qu’Ottawa pense aux aînés dans son prochain budget

durée 12h21
26 février 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Après avoir déposé ses recommandations au gouvernement du Québec il y a deux semaines, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a effectué le même exercice en offrant ses recommandations au gouvernement du Canada dans le cadre de ses consultations prébudgétaires.

Encore une fois présentées sous la forme d’un mémoire, les préoccupations des membres sont clairement énoncées sur trois thèmes : le revenu, le logement et les transferts en santé.

« Dans le cadre d'un sondage auprès de nos membres en avril 2021, nous avons identifié des priorités et les avons énoncées aux différentes formations politique lors de la dernière élection fédérale. Maintenant que le gouvernement est en poste pour un nouveau mandat, nous souhaitons que la ministre des Finances profite du budget pour aider réellement les aînés du Québec et du Canada », explique Pierre Lynch, président de l’AQDR.

Plusieurs aînés vivent actuellement avec comme seul soutien financier les prestations fédérales de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti.

Selon les statistiques de l’organisme, 45% des aînés reçoivent ce Supplément de revenu garanti. Or, ces revenus sont largement insuffisants et ces prestations doivent être bonifiées.

Les créations accélérée de logements adaptés aux aînés vulnérable fait également partie des préoccupations des membres, tout comme la hausse des transferts en santé du fédéral vers les provinces et les territoires. Cette hausse est essentielle estime l'AQDR si on veut espérer que le maintien à domicile devienne la norme dans un très proche avenir.

« La population a souvent l'impression que le fédéral est un pallier de gouvernement qui est loin d'eux, mais pour les aînés vulnérables ou en situation de pauvreté, c'est l'inverse. Le gouvernement fédéral joue un rôle central dans leur vie et il dispose de plusieurs leviers afin d'améliorer leur qualité de vie. Il ne lui reste plus qu'à les activer », de conclure M. Lynch.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


31 août 2022

Une équipe de hockey professionnel féminin, la Force, voit le jour

Le Québec en entier aura une Force féminine sur la glace cet hiver. La Premier Hockey Federation (PHF) a dévoilé, mardi, à Montréal, le nom, le logo et le chandail de la nouvelle équipe féminine professionnelle de hockey, la Force, qui sera basée à Montréal, mais dont les matchs seront joués dans de nombreuses villes de la province. Pour sa ...

29 août 2022

Passeports, immigration et aéroports: les temps d'attente diminuent, soutient Ottawa

Les temps d'attente pour une foule de services gouvernementaux, y compris en matière de passeports, de documents d'immigration et de transport aérien, sont en baisse, ont assuré lundi de nombreux ministres fédéraux. Or, «personne ne devrait nous féliciter de faire notre travail» et il reste beaucoup à faire, si bien qu'il «ne faut pas s'imaginer ...

18 août 2022

François Legault ne croit pas que la publicité préélectorale puisse être réglementée

Le premier ministre François Legault ne voit pas comment le Directeur général des élections pourrait freiner les dépenses publicitaires en période préélectorale. Dans une entrevue avec La Presse Canadienne la semaine dernière, le directeur, Pierre Reid, se disait d’avis qu’il faut resserrer la loi électorale pour mettre fin à ce qu’il a qualifié ...